Du côté de Beaubourg … Jef, Shepard, Niki et Jean

14 décembre 2019 § 2 commentaires

C’est un endroit qui m’attire irrésistiblement lors de mes passages à Paris. Tout a commencé il y a bien, bien, longtemps … le Passage de l’Horloge.

Le Défenseur du Temps fascinait mon fils encore tout jeune. On s’asseyait à une terrasse vers midi et on attendait les douze coups et le Combat. Et puis, le Temps s’est retourné contre son Défenseur et le mécanisme s’est définitivement arrêté (enfin je crois …). Finalement le dragon, le crabe et l’oiseau, à moins que ce ne soit la rouille, ont vaincu …

Il y avait aussi l’ex-tout nouveau Centre Pompidou et la Fontaine Stravinsky dans laquelle se baignaient des automates de Jean Tinguely et l’Oiseau de Feu et quelques autres œuvres de Niki de Saint Phalle …

Maintenant, deux grandes œuvres murales de Jef Aerosol (un autoportrait de l’artiste imposant un « chuuuttt » à la foule, un temps d’arrêt dans la frénésie de tous les jours ) et de Shepard Fairey (« Le futur n’est pas écrit » et « Le savoir et l’action font le pouvoir ») dominent la place … de quoi continuer à m’attirer (alors que j’écrivais ce billet, Invader est passé par là et a investi le panneau mural libre à côté de Shepard Fairey) …

Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Place Stravinsky, Paris
0

Tagged , ,

§ 2 Responses to Du côté de Beaubourg … Jef, Shepard, Niki et Jean"

  • Suchet dit :

    Bonjour Bruno,
    Tu m’émerveilles à la fois avec tes images et tes souvenirs, simultanément je ne sais trop que penser quand je dois me rendre à l’évidence que ce sont des souvenirs familiaux que je n’ai jamais partagé et que Beaubourg il n’y a pas moins de 27 ans que je n’y suis allé et n’y retournerai vraisemblablement pas. Mais bon, un projet vient toujours à la rescousse d’une opportunité inaccessible. Amuse-toi (ça prend un S ?) et profites (tiens j’en mets un, pour ne pas avoir tout faux.

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Où suis-je ?

Vous lisez actuellement Du côté de Beaubourg … Jef, Shepard, Niki et Jean dans obsolescence programmée.

Infos sur ce billet