#japon2017# … Pola Eley Kishimoto et Fushimi-Inari

7 juillet 2017   0 commentaire

Pour moi, un pola c'est une photo carrée dans un cadre blanc. J'ai bien dit « pour moi », libre à vous d'apprécier les cadres colorés, customisés des séries spéciales d'Impossible … Je suppose que ce blocage peut être imputé à une connexion neuronale défaillante … ou pas.

Et puis, tout intégriste passe (ou peut passer) par des moments de faiblesses et c'est ainsi que s'était glissé furtivement (mais intentionnellement) dans mes bagages un film Impossible Project Black and White avec cadre customisé Eley Kishimoto, fruit d'une collaboration momentanée et, je suppose, fructueuse entre Impossible et deux designers réputés (enfin pas jusque chez moi 🙂 … Une patte graphique géométrique noir et blanc qui pourrait coller avec l'atmosphère japonaise.

Et ce fut lors de l'ascension (complète … si, si … Les touristes craquent généralement apres 15 minutes, ensuite on se retrouve avec des japonais souvent – très – âgés mais vaillants) des milliers de marches encadrées de toris du site du temple Fushimi-Inari que ce pack émergea de mon sac.

Les toris en noir et blanc …

 

 

 

Le renard, kitsume, est partout et représente Inari la déesse des prostituées, des pompiers et de la fertilité …

 

 

Faute de lumière … bonjour le flou de bougé …

 

A lire aussi ...

Tagged , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je ?

Vous lisez actuellement #japon2017# … Pola Eley Kishimoto et Fushimi-Inari dans obsolescence programmée.

Infos sur ce billet