#streetaroid# … Eddie Colla, Paris (juillet 2018)

23 juillet 2018   1 commentaire   permalink

Eddie Colla déclare aimer Paris et, ces dernières années, il y a disséminé plusieurs de ses intrigants personnages, musclés, gantés, casqués, masqués, pas vraiment rassurants.

Qu'Eddie Colla ait une formation de photographe ne surprendra personne par le réalisme de ses personnages. Je les voyais comme des guerriers urbains issus de mégalopoles d'un futur proche, froidement hostiles. Et puis en cherchant un peu une explication style « mais bon sang de bon dieu, que veut dire l'artiste ? » j'ai découvert que la froide agressivité qui pour moi suintait de ces êtres n'en était pas vraiment et qu'ils cherchaient essentiellement/désespérément à survivre dans un environnement malsain sur tous les plans … pollutions, maladies, société. Oui, tout est agression.

Eddie Colla compare le travail du streetartiste avec la publicité … il refuse d'être traité de vandale car comme la publicité urbaine il utilise souvent les mêmes supports. A cette différence près … la publicité paie pour aliéner l'esprit du passant alors que le streetartiste vole l'espace pour apporter gratuitement du rêve, de la réflexion, … Voleur, oui, mais pas vandale.

Je n'en dirai pas plus, c'est si bien expliqué ici.

Et moi, « le passant au polaroid », j'aime saisir ces moments éphémères (que dure une oeuvre de streetart ?) et laisser mon pola revisiter l'instant (température, chimie, et le photographe … tout est prétexte à singulariser la photo)

 

 

 

 

1+

Le 13 …

22 juin 2018   0 commentaire   permalink

Plus d'un an (c'était le 131) déjà … la matière existe. Des rues, des maisons numérotées, ce n'est pas ça qui manque. Ni mes déambulations urbaines …

Ne cherchons pas à comprendre. Le 13 (d'autres numéros) … ça c'est un numéro. On aime ou pas. Et si j'attends un vendredi pour le publier, évitez de passer sous une échelle ou de gratter l'oreille d'un matou noir et surtout n'épinglez pas une chauve-souris sur votre smartphone …

 

 

 

 

 

0

#pola²# … Glycines

30 mai 2018   0 commentaire   permalink

Déjà finie la représentation … faut pas la manquer sinon c'est reparti pour une année. Elle me laisse sans voix … Et puis ce parfum … J'aime …

fleurs de la glycine;

baissant seulement la tête

pour les adieux

Ochi Etsujin (1656?-1739?)

 

 

 

 

 

 

 

0

#pola²# … Quelques cris

28 mai 2018   0 commentaire   permalink

Quelques pas dans Lille … quelques « graffiti » (quel mot employer pour faire bref ? Collage ? Streetart ? Pochoirs ? … ou les trois) et, chose étrange 😉 ,une même veine d'inspiration … cri, terreur, surprise …

 

 

 

 

{Polaroid SLR680 / Film Polaroid Originals Color600}

0

#miscelleanees# … Février 2018

11 mars 2018   0 commentaire   permalink

Le plus petit mois de l'année et pourtant …

Il commence par une session baby-sitting qui s'achève … 4 jours intenses, pour mon dos, pour la pratique du néerlandais, pour le « racontage » d'histoire (et là, j'avoue, raconter passionnément encore et encore les tomes 2 et 3 de Louca, du foot, du foot et encore du foot alors que le foot je déteste, j'ai fait fort … et eux ils adorent …  » encore 爷爷 », oui 爷爷 – yeye – c'est moi), pour la fabrication d'arc artisanal (un « bam », c.-à-d. un morceau de bois souple – rare en cette saison au cœur de Bruxelles – et une ficelle. Il faut savoir faire flèche de tout bois, au propre et au figuré.), et plein d'autres choses … mais aussi un petit safari photo à Saint-Gilles et BXL pour tester le Lomo Instant Square

 

 

… un petit monstre intéressé (y'a pas d'âge) par la production paternelle …

 

Le 3 … reçu 2 packs doubles de films Polaroid 600 expirés (03/2009) évidemment. Leur reste-t-il un souffle de vie ? Comme souvent le pod central a mieux résisté à l'usure du temps … par contre après 6-7 photos la batterie rend l'âme 🙁

 

… et Mr B. un peu délaissé ces derniers temps …

 

Le 4, lever de soleil … le pola y ajoute toujours une touche dramatique plaisante-angoissante et sur le Fuji révélation d'un mystérieux trou noir (Fuji serait-il du côté obscur ?). Quant aux couleurs, on reste dans l'interprétation libre …

 

Le 6 … détour par Roubaix (pour Benjamin 😉 ) . Quelques C215 versions pack100 et pola600 expiré, avant que le temps ne les emporte dans son naufrage …

 

… et un Jef Aerosol au Polaroid 240 …

 

Le 7 … passage à BXL et détour par Neerpede et un spectaculaire hibou par Mehsos …

 

Ce sont les vacances … pour eux. Quant à nous, baby-sitters, va falloir assurer … et abandonner, faute de temps, les réseaux sociaux 😉

Et quant ils nous quittent, il nous reste désolation et mal de dos 😉

 

Du soleil, de la fraîcheur aussi … et une douce impression que le printemps pourrait faire son retour.

 

Le 19 … destination un chouia controversée … la Birmanie. Oui, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix et les rohingyas … alors ? Oui, alors … je reste sans réponse. Je disais dans un précédent billet que j'avais, suite à ces événements, découvert que « bouddhiste agressif » n'était pas un oxymore et j'en suis encore pantois.

Tout voyage commence par une valise ou l'art d'emporter son espace vital avec soi. Qu'oublierais-je cette fois-ci ?

… puis l'avion, l'arrivée en terre inconnue, le jetlag (en fait, non), l'acclimatation, la découverte de Yangon, le départ pour Bagan (plein de choses), et ce baptême en ballon le 28 février … date à laquelle (faute de 29) j'emprunte la mythique Route 66 …

 

0