#vienne2017# … Premières impressions

16 août 2017   0 commentaire   permalink

Vienne … jusqu'il y a peu mon imaginaire viennois débutait (et s'arrêtait … ma culture historico-géographique s'apparente beaucoup à une morne, très morne, plaine) au eiskaffee (appelé chez nous café liégeois sous une forme assez dénaturée). J'imaginais une terre froide, nuageuse ou pluvieuse suivant les jours, juste bonne à faire pousser les saucisses. Pour le reste un peu de Mozart, un soupçon de Catherine d'Autriche, une trace de Sissi avec un air de yodel … léger, non ?

Et me voici pour 4 jours au centre de Vienne dans le quartier des musées … De quoi troquer mon imaginaire contre une/la réalité pure et dure.

Emploi du temps chargé évidemment et, avant tout, humer l'air du temps, appréhender un nouveau lieu, vivre Vienne. Mon tourisme est avant tout péripatéticien … marcher au hasard, ouvrir les yeux, regarder vivre les gens, toucher les vieilles pierres, éventuellement entrer dans un musée (s'il se met à pleuvoir ou si un besoin pressant me pousse à rechercher …), …

Je me contenterai de vous livrer ici quelques impressions d'ordre général, sorte de coulis sur le marmorgugelhupf (un des rares chef-d'oeuvre de la gastronomie autrichienne … je me souviens que lorsque j'étais petit ma maman était experte dans la confection de ce gateau qu'on appelait bundt et elle me confiait la lourde tâche de ramasser la pâte non cuite qui collait sur la parois du récipient … avant de coller sur mon doux minois).

En vrac …

La météo … 36 degrés en moyenne … plus proche du delta du Mékong que de ma campagne wallonne. Allez apprécier un schnitzel-purée dans ces conditions ? L'eiskaffee par contre se laissera apprécier 😉

La ville est calme, sorte de Paris au mois d'août mais … avec des parisiens. On les entend de loin.

Le métro est tout aussi calme, propre, lui aussi, rationnel et climatisé … ouf.

Le viennois est délicatement bourru. Moi aussi … donc pas de problème.

La langue allemande/autrichienne est ainsi faite qu'il est impossible de se souvenir du nom des rues, on se fiera donc à google maps 😉

Pas sûr que le mot « gastronomie » existe sauf pour les gâteaux … débutez toujours le repas par le dessert … Ça suffira amplement (par très grand froid il se peut que goulasch et/ou schnitzels avec les kartoffeln sous toutes les formes soient envisageables).

Vienne a une histoire et ça se sent. Les monuments, sites touristiques ne manquent pas (vous en trouverez la liste dans un bon guide). Les autrichiens ont eu la sagesse d'en rassembler un grand nombre dans le quartier des musées mais pas seulement.

Et puis il y a Mozart … à toutes les sauces.

Comme souvent le voyage débute par un aéroport (et l'espoir que les rayons ne perturbent pas trop la délicate photochimie des packs de films Impossible Project) … et des viennoiseries 😉

 

 

 

#miscelleanees# … Juillet 2017

13 août 2017   0 commentaire   permalink

Juillet … le temps des vacances 😉

Le 4 … cela faisait longtemps … balade en vélo au milieu des champs …

 

 

Le 7 … il était plus que temps. L'expo Street Générations à la Condition Publique à Roubaix ferme ses portes le 9. Une belle réalisation dominée par l'omniprésence de Jef Aerosol et C215 inside mais aussi à la périphérie de l'expo (extérieur et terrasse).

 

 

 

 

Du 9 au 12 … passage en mode babysitting, bonheur et courbatures 😉

Et puis le 13, Papa Loup aka le Dushechkin part pour 1 mois en Sébastopol … 🙁 … direction aéroport et au retour petit passage à Neerpede (on se console comme on peut) … Iota, Mehsos, …

 

 

Le 14 … un colis de chez Impossible avec le film Color600 tuné « Keith Haring ». D'accord le cadre bouffe (dévore ou picore ?) la photo (dixit l'inconditionnel du white frame), il va falloir trouver une utilisation adéquate … graff ? extérieur ? fleur ? … (à lire)

 

 

 

Le 23, retour de Nivezé et petit détour par Seraing … face à face un quartier en pleine rénovation et les installations abandonnées des usines Cockerill. Dans un entrepôt, bientôt réhabilité, un espace en transition accueille le festival Use-In … Pour moi, c'était certainement relâche 😉 … l'abandon n'était pas que virtuel. Quelques égarés, un DJ et sa musique et quelques plaques de bois marquées du passage de quelques streetartistes (Jaba, Ocreos, Iota, …) …

 

 

 

et doucement, le mois se termine …

 

#miscelleanees# … Juin 2017

15 juillet 2017   0 commentaire   permalink

Chaud, très chaud … Paris. Pas idéal (au-delà de 28°C) pour les polas …

 

 

Sur la route dominicale, Spy … un arrêt … toujours le même … comme le capuccino et le mal de dos …

 

Les polas non scannés s'accumulent Bali, Japon, Paris … allez hop on s'y met. Trier, scanner, retoucher (un peu … la fidélité du scan n'étant pas de premier ordre) … Et un premier billet sur la gare de Kyoto. Pas vraiment Japon traditionnel sushi-temple-tori-kimono mais c'est aussi le Japon, mon Japon …

 

et cette interrogation sur le vieillissement des films IP noir et blanc … sépiatisation légère ou lente dégradation progressive …

 

Le 8, mon SLR680 (en fait j'en ai deux 😉 ) patine lorsqu'il « autofocuse » (peut-être devrais-je dire « lorsqu'il tente de mettre au point automatiquement »). C'est l'occasion de tester le service de réparation d'Impossible Project … mail envoyé … à suivre (j'ai écrit un billet relatant l'expérience).

Le 9, j'ai entrepris le « reskinage » de mon valeureux SX70 Babas (pour les connaisseurs, c'est le SX70 modifié électroniquement pour accepter les films 600). Le skin se décollait de partout et j'avais un set de chez Aki Asahi (le top) prêt à l'emploi. L'opération est simple mais légèrement fastidieuse pour détacher tous les dépôts de colle et préparer les surfaces pour la nouvelle peau …

 

Le 13 … Il est temps de publier les #miscelleanees# de mai. Quelques manipulations élémentaires 😉 plus loin le brouillon avait disparu dans les limbes immatérielles d'une mémoire informatique 🙁 … Aaaarrrggghhhh … Reconstruire le passé, même proche … ma mémoire y parviendra-t-elle ? (Depuis toujours, ma mémoire refuse d'entregistrer les événements passés. Très vite elle les noie. Seules quelques bribes subsistent … « Que faisiez-vous le … ? » Cette question je redoute qu'on me la pose un jour car que pourrais-je répondre ?)

Le 14 … faire joujou avec le SX70 et son accessoire closeup (#121). Le grand jeu impliquant trépied et remote shutter et … du soleil …

 

Canicule, records de chaleur … il fait trop chaud pour … plein de choses. À part manger des cerises …

 

Il serait temps de scanner mars photos japonaises … une première série avec les bouches d'égouts (petit hommage à Pierre Akechinsky qui aimait reproduire par estampage les bouches d'égouts … expo à La Louvière).

 

Retrouvés au fond, ou plutôt en bordure, de ma bibliothèque quelques numéros de Science Fiction Magazine de … 1977 … Oui, déjà à cette époque … L'occasion de quelques photos-joujou …

 

 

Retour de mon SLR680 après une remise en forme chez Impossible Project aux Pays-Bas … Satisfait, je suis 😉

 

 

#miscelleanees# … Mai 2017 …

15 juin 2017   0 commentaire   permalink

L'intelligence artificielle ne peut pas tout … Jour après jour j'ajoute quelques grains de mémoires à ce billet et voilà que suite à un geste imprudent (lequel ? J'avoue ne pas avoir compris) le billet disparaît définitivement dans les limbes numériques … trou de mémoire digital. Tentons de remonter le temps et de redécouvrir ce qu'a été ce mois de mai …

Un début de mois japonais … Le pays du Soleil Levant et, il faut l'avouer, le soleil s'est levé régulièrement pour nous, rendant notre séjour assez idyllique météorologiquement parlant.

Le 2 nous entamons notre JR Pass en quittant Tokyo pour Kyoto … Prélude d'une suite favorable, Maître Fuji daigne se montrer dans toute sa splendeur … oui, le moment est plus que mémorable

 

Le 4, direction Fukuoka – non je ne redirais pas tout le bien que je pense du Shinkansen … quand le JR Pass veille –

 

 

Le 8, retour à Kyoto et le 19, incontournable Hiroshima …

 

Le 11, Fushimi-Inari et son chemin bordé de milliers (non, je n'ai pas compté …). Oui, je suis allé jusqu'au bout et même un peu plus (oui, dans mon ardeur j'ai réussi à emprunter un chemin … qui ne menait nulle part) …

 

Le 12, Kurashiki et son quartier historique de Bikan … avec le JR-Pass on n'hésite pas à prendre le Shinkansen et à parcourir quelques centaines de kms pour une excursion de quelques heures

Ensuite, Kyoto et alentours … Heian Jingu shrine, le temple Ginkakuji, la rivière Kana, Chion-Ji, Nijo-Jo …

 

 

 

 

 

Et le 16 … retour …

 

Très vite, le devoir nous appel et jetlaggés à mort nous assurons un baby-sitting intensif … heureusement pas de victimes 🙂 à part, peut-être, notre dos …

Bruxelles, profitons des derniers jours pour visiter l'expo de Joachim …

Et lorsque le balancier de la vie traîne un peu trop du côté lumineux, le retour vers l'obscur est parfois dur … bye, bye Mamy Paris.

Un séjour non prévu à Paris et de temps en temps une évasion … vadrouiller, rêvasser, … Sous un soleil vigoureux … le canal de l'Ourcq, les fresques du 13e, …

 

 

Et juin est déjà là, impatient …

Ma #roidweek# de printemps 2017 … day #1

16 avril 2017   0 commentaire   permalink

Le Polaroid (raccourci rapide et exclusif pour photo instantanée mais je n'ai pas envie de citer cette marque qui commence par Fu et finit par ji qui nous a définitivement privé du pack100) a-t-il besoin d'UNE semaine pour s'exhiber ? Peut-être … Dans mon cas la roidweek est quotidienne bien qu'il m'arrive de devoir remiser mes SX70/SLR680 par manque de lumière, par froidure intense, et/ou … par soucis d'économie. Si vous voulez agresser votre porte-monnaie, soit vous choisissez la cigarette soit le pola. Mais si vous veillez à votre santé … vive le pola.

Veillant à ma santé, j'ai donc choisi. D'autant plus que, chez moi, un pola « réussi » agit aussi comme antidépresseur. Et oui …

Pour cette RoidWeek de printemps (du 16 au 21 avril) je contribue modestement en uploadant quotidiennement (je m'avance peut-être trop hardiment) sur le groupe Flickr 2 polas originaux et … tadaaammm … en publiant un billet tout aussi quotidien sur ce blog. Je le répète … je ne suis pas photographe. Pas de modèles, pas de mise en scène, pas de manipulations, pas de films périmés rares et chers, juste un klicbbbbzzoooooooooouuuuuuiiiiiiiiingklakk ici et là au gré de mes pas et de mes envies.

Pour ce day#1, fleurs de magnolia sous LE spotlight naturel …

 

 

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement Humeurs categorie dans obsolescence programmée.