#SIN-BKK2015# … Sasha, Ekamai et Wat Phra Kaew (#9)

19 avril 2015   0 commentaire   permalink

Ça s’est passé les 14, 15 et 16 avril …

Le 14 … Sasha, 1 an 🙂 … un skype avant son départ matinal en crèche, et décalage horaire aidant, une journée « allégée ». Petit passage au temple, un bâton d’encens et une petite prière de Banoi … Quant à moi … prier ? Oui, mais qui ?

On est donc en plein Songkran et l’ambiance monte … tout Bangkok est dans la rue et quand je serais businessman, je vendrais des fusils à eau et je deviendrais riche, tres riche … à condition de les vendre ici. Par contre, je n’ose pas sortir mon SX70. A son âge il ne doit pas trop aimer l’eau …

Nous profitons de ces journées particulièrement actives pour les autochtones pour lever le pied … est-ce la chaleur ? Mais y aller mollo nous convient. Et puis j’ai un bouquin super « le puits des mémoires t1 » de Gabriel Katz. Non ce n’est pas de la littérature, juste de la SF fantasy et ça me convient parfaitement 😉

Le 15 … Ekkamai … et du streetart … oui, mais il faut le trouver. Le streetart c’est comme les champignons : ou vous connaissez les places (et même avec les noms de rues, ce n’est pas gagné) ou vous avez de la chance … ou pas. Et c’est plutôt mon cas 🙁 mais pas complètement : un surprenant Birdy Kids de 2014, un Berlusconi (mais que fait-il par ici ?) par ? , et quelques autres …

 

 

Et toujours Songkran … touché par surprise par une décharge glaciale … Aaaaaarrghhhh, je suis dissous …

 

Le 16 … le Wat Phra Kaew ou temple au bouddha d’émeraude … too much ! Ils en avaient du talent ces Khmers 😉 L’endroit est magique … oui mais voilà, il y a le tourisme de masse … masse de touristes. Et quels touristes … Non, Mao n’aurait jamais dû renvoyer dans les campagnes tout un peuple si raffiné. Les bonnes manières s’oublient 😉

 

 

 

 

Et même si Songkran n’est déjà plus qu’un souvenir, l’approximatif continue à régner dans les bateaux sur la Chao Phraya river. Un impératif … monter à bord (sans se laisser démonter par les cris du préposé) et ne pas se poser de question (si ce n’est la direction du bateau) … Et le prix ? Ça dépend du drapeau sur la proue du navire …

 

Et oui, quand le pied n’est pas vraiment marin et que l’horizon se laisse aller au tangage …

 

0

#SIN-BKK2015# … Jim Thompson, Osuma, Songkran et Wat Pho (#8)

16 avril 2015   0 commentaire   permalink

Ça s’est passé les 12 et 13 avril …

Avouons-le, les nouvelles familiales nous ont un peu refroidis. Rentrer … pas facile … rester ?

Par contre la meteo locale, elle, ne nous refroidit pas … on dépasse allègrement les 35°C à midi et la thermorégulation fonctionne à plein … Je veux dire qu’on transpire des litres et qu’on boit autant pour assurer l’équilibre vital.

Notre rythme de vie balance entre maintenir le contact avec le pays et entrer en contact avec la Thaïlande (en pleine fête de Songkran) .

Au siècle dernier, drôle d’expression … c’est aussi mon siècle 😉 , un américain mi-agent secret, mi-aventurier, mi-businessman (c’est vrai qu’avec plus de 2 demis on commence à faire un personnage d’exception), a développé, mis en valeur l’artisanat et le commerce de la soie thaïlandaise … des boutiques mais aussi sa maison transformée en musée (pas de photo inside, juste le jardin) …

 

 

 

Une rencontre … un grand gaillard, costaud, blond, bombes à la main dans une friche aux murs couverts de graffitis … Osuma, un finlandais basé ici à Bangkok (si j’ai bien compris), du graffiti mais aussi du streetwear

Et puis un gros, gros orage. Le ciel déverse son trop plein. Chaleur et vapeur d’eau, mes lunettes se couvrent de condensation. Un (tout petit) peu de fraîcheur …

Il semblerait qu’on soit dans la période la plus chaude de la saison sèche (pas toujours) … et, ce qui est sûr, c’est que les thaïlandais fêtent du 13 au 15 la fête de Songkran ou nouvel-an bouddhiste … ambiance assurée et surtout combats d’eau (et farine) entre thaïlandais (et pas que) qui voyagent armés de super futuristes fusils à eau. Les vigiles du métro et des galeries commerçantes désarment ou plutôt font vider les réservoirs à l’entrée des stations ou des magasins …

 

 

Une expérience à vivre … prendre le bateau qui nous mènera de pas loin de notre hôtel vers le temple de Wat Pho … Sur papier, c’est clair, logique et rationnel. Et en vrai, Songkran aidant, … tout le contraire 😉 « Euh … m’dame … vous comptez entassez combien de personnes à bord ? » Ratio bouées/passagers … 1/100 🙁

Dans le temple de Wat Pho ou repose un énorme bouddha lascivement couché, la fête bas son plein. Énorme fancyfair bouddhiste, où tout est bon pour faire rentrer de l’argent … Par exemple, vous payez 100 bahts pour une tunique de bonze. Vous l’offrez aux bonzes en échange d’une bénédiction et la tunique reprend le chemin du comptoir où elle sera achetée par une autre personne et ainsi de suite ..

 

 

La chaleur nous oblige à réfréner nos ardeurs touristique … un temple de plus ou une douche à l’hôtel ? Pas vraiment un choix 🙂

 

0

#SIN-BKK2015# … arrivée à Bangkok (#7)

11 avril 2015   1 commentaire   permalink

Ça s'est passé le 10 et 11 avril …

On s'en va le cœur léger et là-bas c'est un cœur de 93 ans qui fait des siennes. Que faire ?

En attendant une décision, quelques photos …

… aéroport de Singapour …

 

1500 kms plus loin, un couché de soleil du 23e étage …

 

… et une piscine … débordant sur les maisons tout en bas ?

 

Station Surasak (BTS) …

 

 

 

D'abord, prendre ses marques …

 

Nourriture locale … ou pas ?

 

Et, premières impressions … encore plus chaud (et le cycle transpiration-douche … s'accélère), plus bruyant, plus poussiéreux, plus pollué … une grande ville d'Asie du sud-est.

More to come, inch Allah …

 

0

#SIN-BKK2015# … Botanic Garden (#6)

10 avril 2015   0 commentaire   permalink

Ça s'est passé le 9 avril 2015 …

Dans mon précédent billet, le suspens était à son comble … qu'allions nous faire pour cette dernière journée à Singapour ? Choix cornélien … ou racinien, c'est selon. La liste des « non-faits » étant encore très longue, c'est sûr que quoi que l'on choisisse LE truc à ne pas manquer (style « de la mort qui tue »), le truc hyper culturel, méga historique aura été honteusement négligé. Et le gagnant est … le Botanic Garden.

Une sorte de Central Park en moins central mais en park assurément, en (beaucoup) plus calme, très chaud, mais toute l'année, très soigné, avec des écureuils aussi, mais pas que … déboulant pataudement d'un buisson un énorme (40-50 cm) varan, lourd et préhistorique, me tirant la langue et même deux fois à la fois (oui, un tel reptile a une langue bifide) … illustre tout l'exotisme de ma situation.

 

… et puis de nombreuses variétés d'orchidées regroupées dans l'Orchid Garden … Tout seigneur , tout honneur, la variété Lee Kuan Yew …

 

 

… la culture d'orchidées demande parfois certaines compétences …

 

A moins que ce ne soit une façon originale de braver les interdits …

 

Demain, bye, bye … Singapour … séjour absolument non exhaustif, guidés par un feeling partial et subjectif, au rythme d'une indolence revendiquée. Et les musées ? Direz-vous … désolé. Ratés ! Il faut en laisser pour un prochain voyage. Ne dit-on pas que la durée de vie s'allonge 😉 à condition de garder bon œil, bon pied …

 

Aujourd'hui (à l'heure où j'écris ce billet c'est à dire le 10) Bangkok. Et le 11, pas de post, sauf un rappel des péripéties martiennes et, donc pour les nostalgiques, quelques bons vieux polas.

 

 

0

#SIN-BKK2015# … Rouge, Tiong Bahru et Kampong Glam (#5)

9 avril 2015   0 commentaire   permalink

Ça s'est passé le 8 avril 2015 …

Notre route quotidienne vers le métro MRT Somerset nous fait traverser le skate park. C'est ainsi que hier soir nous vîmes un graffeur au travail. Un graff disparaissait … pour le meilleur ou pour le pire. C'est selon et c'est la vrai vie éphémère du graffiti.

Donc, après l'incontournable kaya toast (sans œufs, svp) du petit dej, direction metro et c'est avec cette œuvre nouvelle que la journée commence … un avant-après …

 

 

Pour commencer, au programme … le quartier de Tiong Bahru, quelques boutiques galerie-art-livre un peu branchées … balade calme (et comme toujours propreté, verdure, … Des jardiniers s'affairent en de nombreux endroits pour extirper LA feuille qui dérange, pour tondre et retondre ce qui tient lieu de gazon dans ces contrées chaudes et sèches. Les bâtiments semblent souvent avoir été repeints la veille … sûrement de multiples petits boulots pour assurer un plein emploi …)

 

 

 

 

Arrêt nourriture … un food court comme il en existe partout au cœur de centres commerciaux. Des petites échoppes offrant une large palette de cuisines asiatiques … sorte de multi self service … reste plus qu'à s'installer et manger 😉 calme et silence non garantis !

 

… hainanese chicken rice, très apprécié ici (d'après la longueur de la queue devant l'échoppe) … pour la beauté du plateau. Moi, ce sera un smoothie banane et un … sandwich kaya (addiction naissante) …

 

Ensuite re-metro et Kampong Glam (metro Bugis … dans mon billet de hier je faisais une première incursion très superficielle dans ce quartier) … Au pied de la mosquée Sultan Masjid (voilée … oui, elle aussi, mais pour cause de rénovation), des petites ruelles avec échoppes branchées (mode, …), des bars, des restaus, … des façades riches en couleurs et décorées streetart. Incontournable …

 

 

 

… l'incroyable Park View, un building assez kitsch post-moderne …

Demain, dernier jour complet à Singapour. Que faire ? Entre ce que l’on n’a pas vu, ce qu’on aurait dû voir, les incontournables « culture » … va falloir trancher. Le téléphérique ou le jardin botanique … mmmmhhh …

0

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement Singapour et Bangkok 2015 categorie dans obsolescence programmée.