Keith Haring cadre chez Impossible Project …

18 juillet 2017   1 commentaire   permalink

Impossible Project vient effectivement de sortir une édition spéciale de son film Color600 … rien de neuf côté chimie mais un cadre à la façon de Keith Haring.

J’aime Keith Haring pour sa fraîcheur, sa (trop ?) grande simplicité, son parcours, son art accessible, inspiré du graffiti, à mille lieues d’un intellectualisme déprimant. Et le voilà qui se retrouve en cadre de polas. Triste sort ?

Pour un inconditionnel (proche de l’intégriste viscéral) du cadre blanc cela tient/pourrait tenir de l’hérésie ou, à tout le moins, de la faute de goût. Un peu comme Fuji qui en Hello-Kittysant (ça se dit ?) ses films (et ses caméras) peut attirer un public ad hoc, Impossible Project, sur un axe plus intellectuel (?) fait de même … Le business a ses raisons … Et tant mieux si cela dope les ventes, attire un public et assure la pérennité de cette société. C’est tout ce que je souhaite.

Sur un plan plus « photographique », j’ai l’impression que ce type de cadre « bouffe » la photo. Le regard se porte sur ces sympathiques silhouettes colorées imbriquées et en oublie la partie centrale, l’instant qu’on a voulu graver dans le marbre photosensible.

Réticent mais aventurier, j’ai commandé quelques packs de cette cuvée. La boite est assurément jolie et, apres déballage, la question s’est posée … qu’allais-je photographier ? Alors qu’un cadre blanc va avec tout, le cadre Keith Haring me paraît plus difficile à assortir et pose le difficile problème de trouver un sujet en adéquation …

Apres une première photo test (le colis arrive, on déballe fébrilement et on veut tester sans plus attendre), une Hemerocallis, pas trop décevante …

 

… je me suis tourné vers ce qui avait inspiré Haring, le graffiti … (à vous de juger)

 

 

 

 

{Polaroid SLR680 / Film Impossible Project Color600}

 

J’ai testé le service de réparation d’Impossible Project …

2 juillet 2017   0 commentaire   permalink

… le 8 juin, bien malgré moi, mon SLR680 s'est mis dans la tête de « patiner de l'auto focus ». Je pense que c'est une maladie courante, une sorte d'alzheimer, pour ces vieilles machines.

En fait, l'auto focus semble fonctionner (?) mais plus sur la plage complète des distances sous 3 pieds (feet) … plus rien.

Un seul SLR vous manque et tout vous paraît dépeuplé …

Auparavant il était possible de déposer la bête à l'Impossible Shop parisien qui se chargeait de l'envoi et de la réception. Actuellement il faut traiter directement avec Impossible Project aux Pays-Bas.

La procédure à suivre est d'abord l'envoi d'un mail (indiquer repair dans l'objet pour un service rapide … j'ai oublié) à Impossible qui communique dans les 48h l'adresse où envoyer le pola qui sera alors nettoyé et autopsié. Un devis est envoyé et, si acceptation, la réparation (entre 25€ et 150€ est effectuée sinon Impossible vous réexpédie le malade pour 25€.

C'est ainsi que le jeudi 8 juin, j'ai envoyé le mail à l'adresse service(at)the-impossible-Project.com.

Le 9, réponse du service de réparation reprenant les conditions de réparation (entre 50€ et 125€ pour un SLR680 et, éventuellement, 20€ pour le skin partiel ou 40€ pour le total) et me donnant une adresse pour l'envoi du pola.

Le précieux colis est envoyé le 15, il arrive le 19 et le 23, une réponse … l'obturateur doit être remplacé, le sélecteur de pellicule de film doit être ajusté, avec le nettoyage … 150€ (sans les frais d'envoi). 🙁 Un peu cher (dans l'absolu … sinon c'était la poubelle) évidemment mais il (le pola et … le réparateur-salvateur) le mérite bien. Non ?

Le 28, nouveau message … Le SLR680 est sur le chemin de retour. Arrivée programmée (et respectée) par UPS le 29 🙂

Vite, vite un essai …

 

 

Et ce pola, c’est du … ? … et quelques fleurs sauvages

4 septembre 2016   1 commentaire   permalink

Cette question, je me la suis posée quelques fois … 600 ? SX70 ? Quelle « génération » ?

D'accord, ça ne rend pas la photo plus affriolante mais cela peut vous (j'ai tendance à croire universelles mes interrogations 😉 ) éclairer sur les qualités/défauts des différentes moutures chimiques d'Impossible Project.

Donc en fouillant sur le net, ici et là, un début de réponse m'apparaît et n'écoutant que ma passion je concocte une petite image (préférable au poids des mots) …

 

… pour constater un peu plus tard que la réponse se trouve sur le site d'Impossible 🙂

    • 02 : film noir et blanc pour SX-70
    • 32/33 : film noir et blanc pour 600 ou Image/Spectra (également duochrome)
    • 70/72/73 : film couleur pour SX-70 (également pour Monochrome Cyan SX-70)
    • 80/82/83 : film couleur pour 600 ou Images/Spectra (également pour le Monochrome Magenta et Cyan 600)

Un billet sans pola est comme un rouleau de printemps sans nuoc-mam (quoique … pour qui me connaît je peux survivre sans cette sauce) … Faisons dans le végétarien en « 73 »

 

 

… ou en « 83 » …

 

 

Films Impossible Project Color GEN 3 … une nouvelle génération

30 mai 2016   1 commentaire   permalink

Impossible Project a fait fort en mai … un appareil le I-1 revisitant le(s) pola(s) de Mr Land, en y ajoutant une touche geek avec la connexion Bluetooth avec le smartphone. J'avoue que devoir pianoter mon smartphone pour règler mon pola … bof, bof … Evidemment, on peut rester en mode basique et shooter plein pot sans smartphone. Ouf …

… et en plus vert puisque le I-1 utilise des films sans batterie incorporée (et tant pis si vous avez oublié de recharger l'appareil avant votre super safari photo).

Pour l'occasion, Impossible Project a aussi lancé une nouvelle génération de films couleur tant en 125ASA pour les SX70, qu'en 640ASA pour les 600 et les spectra. Au programme, un temps de développement (légèrement) réduit (voir ce billet), un shielding inutile ou réduit au minimum (difficile de faire la part des choses entre les annonces commerciales « no shielding » et techniques), et aussi … plein de choses plus subjectives.

Et au niveau subjectivité, peut-être des couleurs moins percutantes (mais des photos bien détaillées), légèrement voilées comme le montre ce test : deux polas, le premier avec un SX70 Alpha et film SX70 Color « ancien » (du Gen 2.0) et la seconde avec un SX70 modifié 600 et le film Color600 Gen 3 (photos prises sur trépied à quelques minutes d'intervalle) …

 

Et toujours avec ce nouveau film, une photo en intérieur (une composition de Momo au musée MIMA, Bruxelles) avec un SLR680 …

 

… ou encore ces 2 photos dans les rues de Bruxelles (mais comme le temps était assez gris, difficile de juger) …

 

 

Test du film TIP Color600 3.0 Beta … une video

9 mai 2016   0 commentaire   permalink

Bientôt un appareil photo Impossible Project, le I-1 (?) … un Polaroid façon Impossible (oui, même le look est Impossible … Ma grand-mère avait le même mais c’était pour téléphoner 🙂 ), instantané et connecté … D’accord, je pinaille mais j’avoue que cette nouvelle témoigne de la bonne santé d’Impossible Project, de sa volonté de faire vivre le format pack integral quand Fuji renonce au pack 100 et ferme la porte au nez de potentiels repreneurs. Donc, ne cachons pas notre plaisir …

Pour accompagner ce nouvel appareil, de nouveaux films … Pas facile de trouver la chimie idéale et donc un compromis entre temps de développement raccourci, shielding inutile, couleurs percutantes, …

and have managed to maintain a vastly improved development time. Photos emerge within 2 minutes and are fully developed in about 25 minutes. You also get a more accurate preview of the image as it develops, with less of a blue tinge.

Le film Color 600 GEN 3.0 ne devrait pas différer de la version Beta que j’ai essayée. Oui, la photo apparaît plus rapidement mais non, toujours pas instantanément.

C’est ce que j’ai voulu tester artisanalement avec un SX70 converti pour film 600, une lentille macro #121, un déclencheur à distance, un trépied et en guise de modèle un sympathique pavot rouge de plaisir …

 Test Film TIP Color 600 Gen 3.0 Beta

Le modèle la veille de la prise de vue avant de passer au make-up …

 

… et lors de la prise de vue …

 

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement Technique polaroid categorie dans obsolescence programmée.