#pola²# … Voyage en noir et blanc

5 janvier 2018   0 commentaire   permalink

Déclencher (en numérique on dirait “cliquer”), c'est facile, rapide … un bbbzzzzzzoouiiinnnnnkkklic après, un petit carton impressionné et parfois impressionnant 😉 se retrouve dans votre main, de l'analogique pur fruit – cellulose et produits chimiques compris – alors que votre monde vit dans le numérique, le bit, le cloud, l'impalpable, … Alors vous restez au bord du Styx attendant le bon Charon (image ambitieuse, non ?) pour vous aider à passer dans l'autre monde.

Et ce Charon c'est ce bon vieux scanner qui vous interprète les couleurs assez grossièrement, c'est ce Photoshop qui vous permet en tâtonnant de retrouver l'original … bienvenue dans le numérique. C'est long, c'est lent. Alors si Charon ne vient pas à vous, vous n'allez pas à Charon et les polas s'entassent patiemment dans des boîtes … ou pas.

En mai 2017, j'étais au Japon … voyage … avion, train … Dans mes bagages, quelques boîtes de film Impossible Project BW. Le noir et blanc c'est pas mon truc (je n'aime pas sa tendance à se sépiatiser). Parmi eux, une boite au cadre “Eley Kishimoto”, le genre de graphisme qui ne va pas à tout … Et pourtant …

 

 

 

 

 

Et un peu de couleurs …

 

 

 

0

#japon2017# … Pola Eley Kishimoto et Fushimi-Inari

7 juillet 2017   0 commentaire   permalink

Pour moi, un pola c'est une photo carrée dans un cadre blanc. J'ai bien dit “pour moi”, libre à vous d'apprécier les cadres colorés, customisés des séries spéciales d'Impossible … Je suppose que ce blocage peut être imputé à une connexion neuronale défaillante … ou pas.

Et puis, tout intégriste passe (ou peut passer) par des moments de faiblesses et c'est ainsi que s'était glissé furtivement (mais intentionnellement) dans mes bagages un film Impossible Project Black and White avec cadre customisé Eley Kishimoto, fruit d'une collaboration momentanée et, je suppose, fructueuse entre Impossible et deux designers réputés (enfin pas jusque chez moi 🙂 … Une patte graphique géométrique noir et blanc qui pourrait coller avec l'atmosphère japonaise.

Et ce fut lors de l'ascension (complète … si, si … Les touristes craquent généralement apres 15 minutes, ensuite on se retrouve avec des japonais souvent – très – âgés mais vaillants) des milliers de marches encadrées de toris du site du temple Fushimi-Inari que ce pack émergea de mon sac.

Les toris en noir et blanc …

 

 

 

Le renard, kitsume, est partout et représente Inari la déesse des prostituées, des pompiers et de la fertilité …

 

 

Faute de lumière … bonjour le flou de bougé …

 

0

#Japon2017# … Instant memories #2

13 mai 2017   0 commentaire   permalink

Suite de ce “comment publier mes polas sans scan ?”, quelques nouvelles “mises en situation” …

… toujours à Fukuoka …

Instant Japan memories (Fukuoka)

Pas vraiment fan de ce type de lecture (la religion ne serait-elle pas la plus ancienne et la plus efficace arme de destruction massive que le génie de l’homme ait imaginé ?). Mais avec une jolie plaque votive çà peut passer 😉 …

Japan Instant Memories

Quittons Fukuoka pour Hiroshima (et une autre arme de destruction massive) … l’âme du Japon y est bien présente et entretenue …

Japan Instant Memories (Hiroshima)

Temples, statues, torii et du rouge-orange flamboyant … Fushimi-Inari  …

Japan Instant memories (Fushimi Inari)

Et toujours Fushimi-Inari et un pack de BW600 (filtre ND pour SX70) … le cadre série spéciale (design Eley Kishimoto) rend bien. Un peu sombre quand même …

Japan Instant Memories

A suivre …

0