#japon2017# … Où il est question de polaroids, de sushis et de haïkus …

23 juillet 2017   0 commentaire   permalink

 

Sur la cloche du temple

S’est posé un papillon

Qui dort tranquille.

Yosa Buson ( 1716-1783 )

Le Japon c'est … Il y a les mots. Pas toujours … Il y a bien les haïkus sorte de sushis poétiques. Une bouchée suffit. Mais parfois le ressenti relève de l'indicible, du moins pour un non-poète tel que moi. Heureusement, il y a les polas 😉

Dénigrer autrui ?

Je me lave l’esprit

En écossant mes pois.

Nakatsuka Ippekiro ( 1887-1946 )

 

 

 

 

 

 

 

{Polaroid SX70 ND filter / Film TIP Color600}

#SIN-BKK2015# Bangkok skyline, pola … Color vs BW

7 mai 2015   0 commentaire   permalink

Surasak à moins que ce ne soit Sathorn, Bangkok (même Google Maps n'est pas à l'aise dans Bangkok) … une chambre d'hôtel sympa ( et assurément un peu plus que ça …) … 23eme étage.

Des buildings construits, d'autres en construction, des grues, le BTS (metro surterrain … aérien, quoi …), et là-bas dans une trouée on aperçoit une boucle de la Chayo Phraya River et, en fin d'après midi, le coucher de soleil en prime avant l'allumage des écrans publicitaires géants …

D'accord, une skyline est une skyline, et, quoi de plus semblable à une ligne d'horizon d'une métropole que celle d'une autre métropole … mais la vue reste toujours impressionnante surtout quand … oui, on y est, oui, on la vit.

Vite une photo, analogique ou digitale, pour se rappeler plus tard, peut-être (les photos digitales même bourrées de pixels ont tendance à sombrer au fin fond des disques durs, épaves mémorielles) , ce moment … Et pourquoi pas un pola ?

La chambre est fraîche … il devrait s'en sortir. Petite confrontation entre un SX70 Alpha chargé de film IP SX70 Color et un SX70 Sonar AF avec film IP BW600 2.0 (filtre ND et sonar débranché … because la fenêtre) …

 

… et une question qui à chaque fois revient … tri(poly)ptyque ou pas ? Le collage apporte-t-il un chouia de valeur ajoutée à l'addition ? Un membre du trio (les autres sont évidemment sur Flickr) …

 

Et pour le noir et blanc, les conditions optimales semblent être réunies pour permettre à la nouvelle chimie de TIP de s'exprimer. Qui a dit « manque plus qu'un photographe ? » 😉

 

Dans les deux cas, les photos sont bien piquées, bien détaillées … quand les conditions sont réunies, les nouveaux films IP assurent assurément (et je n'ai pas le nouveau couleur 2.0).

 

Un jour à Tournai, un jour à Bruxelles …

23 novembre 2013   0 commentaire   permalink

La vie est ce qu'elle est … faut la prendre, l'accepter, souvent sans discussion. Elle nous mène la où elle veut. Ou presque. Qui a parlé de libre arbitre ?

Donc un jour je suis à Tournai et je trouve le temps de sortir faire quelques pas le long de l'Escaut. Le lendemain, c'est Bruxelles et là aussi quelques pas du côté de Saint-Gilles (Bruxelles), le surlendemain ce sera ailleurs (mais ça c’est une autre histoire) … par choix ou par obligation. Heureusement ces derniers jours-là pas de pluie, timide(s) rayon(s) de soleil et un froid juste de saison (de l'ordre de 8-9°C).

Et puis un pola. Ne jamais voyager seul, on ne sait jamais les rencontres qui nous attendent. Même si avec les basses températures à venir la chimie des films Impossible Project s'emmêle dans les couleurs.

Et le nouveau film, le Color 600 … plus précis dans les détails (peut-on dire meilleure résolution ?), un meilleur piqué, des couleurs un peu moins aléatoires, un temps de développement annoncé raccourci (gagner 5 minutes sur 40 … on n'est toujours loin de l'instantané … encore un petit effort !) … Et, svp, pour l'avenir, une résistance aux températures extrêmes (en dehors de la plage 13-28°C) améliorée. Merci IP.

Quelques polas tout frais. Une rencontre au fil de l'eau. Le cygne et la péniche …

{SLR680 et film Impossible Project Color 600 Gold Frame}


et à la sortie de la station de métro à Saint-Gilles(Bruxelles), une fresque de Farmprod …

{SX70 et film Impossible Project Color 600 avec filtre ND}

 

Soleil …

10 juin 2013   0 commentaire   permalink

 

« Certains peintres transforment le soleil en un point jaune ; d’autres transforment un point jaune en soleil. » Pablo Picasso

Le ciel … bleu. Le soleil … jaune. Le gazon … vert. Évidences ?

Un diptyque (SX70 Sonar Auto-Focus, film PX680 CP, filtre ND) ensoleillé …La pellicule Impossible Project, elle, est sans évidences. Tout est sujet à interprétation chromatique. Chaque shoot est source d'impatience (d'un grand bleu au sortir de l'appareil, la photo mettra une petite heure pour lever ses nombreuses inhibitions chimiques et oser se montrer) et de surprise. Tant mieux.

 

Vingt ans après …

25 mai 2013   0 commentaire   permalink

les trois mousquetaires ont vieilli, la vie les a séparés et moi … je radote.

Non, les 20 ans dont je voulais parler ce sont ces années qui séparent ces clichés polas.

Le premier, avec un polaroid 635CL et un film polaroid (lequel ?) et puis, deux décennies plus tard, un SX70 Sonar AF nourri d'un film Impossible Project PX680 Color Protection (avec un filtre ND Impossible Project « clipsé » sur le pack pour adapter la sensibilité du film, 600 ASA, à la cellule de la caméra réglée pour des films de 100 ASA).

Oui, le temps a passé (et mon gingko a grandi). Les appareils polaroid de Mr Land ont survécu alors que les films ont disparu. Les efforts d'Impossible Project pour retrouver la « chimie » d'antan, méritoires certainement, n'ont pas vraiment encore abouti 1… couleurs, sensibilité, temps de développement. Oui, en vingt ans, il arrive que le progrès s'inverse.

 

  1. Certains objecteront que les films actuels d'Impossible ont ce je ne sais quoi d’imprévu qui fait tout leur charme …

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag filtre nd dans obsolescence programmée.