Expiré !

19 février 2018   0 commentaire   permalink

Tout passe (mais ne lasse pas nécessairement) …

Les films instantanés trimbalent leur pesant de produits chimiques pour le plus grand bonheur du photographe pressé. Ces produits, eux-aussi, subissent l'usure du temps. D'où la date d'expiration présente sur les packs … au-delà (et même un peu plus) c'est l'aventure, la surprise ou … la déception.

C'est ainsi que j'ai récupéré quelques films Polaroid 600 (exp 03/2009) … Qu'espérer ? Au mieux, une coloration orangée, des golfs brunâtres surtout sur les 2 bandes latérales (les réactifs sont contenus sur la largeur du film dans 3 poches qui sont écrasées lors de l'éjection du film).

Et ce fut le cas avec, en prime, les batteries incorporées qui s'épuisent et déclarent forfait apres 7-8 polas éjectés … tant pis pour les derniers 🙁

Et ça donne quoi ? Une oeuvre de C215 à Roubaix …

 

 

 

 

 

Et ça donne quoi avec un Polaroid 240 et un film Fuji FP-100C ?

 

Il y a gare et gare … et Polaroid 240 et Fujifilm

29 novembre 2017   0 commentaire   permalink

Dans un précédent billet, je me baladais en Polaroid Originals pack Integral SX70 et Color600 dans une oeuvre d'art (ou à tout le moins un ravissement visuel … les réactions, les sourires des voyageurs, qui peuvent profiter des retards coutumiers de la SNCB, en témoignent … ) à ciel ouvert, la gare d'Uccle-Vivier d'Oie.

J'avoue, est-ce moi (sûrement) ou le format Integral (billet précédent) , les photos m'ont cette fois un peu déçu dans leur incapacité à décrire le lieu. Ajoutons que la chimie sensible au froid, à la lumière, le temps de développement (même réduit) ne permettent pas vraiment de s'assurer en temps réel de la qualité de la photo. C'est du one shot only. Avec le format Integral anciennement Impossible Project retoqué Polaroid Originals, il y a des jours avec et des jours sans …

Mon Polaroid 240 (avec du Fuji FP100-C … les réserves diminuent) m'accompagnait. Et lui, par contre, exultait. Quel bonheur …

A vous de juger …

Mata1 …

 

 

Samuel Idmtal, Orlando Kintero d'après une photo d'Olivier Papegnies …

 

Piet Rodriguez, Iota, Orkez …

 

Spear …

 

Et ? …

 

Muralisme bruxellois et pack 100 …

1 octobre 2017   1 commentaire   permalink

Le pack 100 est mort … Fuji l'a enterré … unilatéralement. Business is business. Et même si les derniers packs peuvent encore se trouver, la denrée se fait rare et … chère, de plus en plus. Dommage.

Savourons les derniers packs en les impressionnant façon streetart. C'est ma façon de tirer les dernières cartouches … Ainsi, lors d'un récent safari bruxellois …

… au pays de manneken peace 😉

 

… les fresques impudiques à la signature mystérieuse …

 

 

… sanglante référence au peintre flamand Jan de Baen …

 

… plus consensuelle, la fresque d'Okudart …

 

… ou celle d'Etam Cru, superbe … même à contre-jour …

 

 

 

 

Art Liberté, du mur de Berlin au Street Art … et du Fuji FP100C

4 avril 2016   1 commentaire   permalink

Imaginez un collectionneur récupérant des fragments du mur de Berlin et demandant à des street artistes de l’époque berlinoise mais pas que, de s’emparer de ces fragments et de faire revivre cette époque où, sous les coups d’archet de Rostropovitch, les artistes exaltaient sur ce mur éventré la liberté retrouvée.

L’expo Art Liberté, du mur de Berlin au Street Art, rassemble les oeuvres réalisées, y ajoute quelques Trabant iconiques (peut-on imaginer l’ex-Allemagne de l’Est sans cette voiture ?) et quelques grandes fresques, JimmyC, L7m. Au résultat, une superbe expo gratuite dans un très beau cadre, le domaine de Luchin, centre d’entraînement du LOSC …

Et pour l’occasion, j’ai ressorti mon Polaroid 250 nourri au film Fuji FP100C … avec nostalgie, sachant que Fuji a décidé d’arrêter sa production de film format pack 100 et que même s’il reste quelqu’espoir (Florian Kaps, un des fondateurs d’Impossible tente l’impossible … reprendre la production de ces films), l’avenir des films peel-apart semble assez compromis … Faut-il ajouter que ce bon vieux pola a suscité l’intérêt de visiteurs 🙂

Par James Cochran (JimmyC) et L7m …

 

Lou Reed par James Cochran sur un fragment du mur de Berlin (et une fuite de lumière ?) …

 

David Bowie et Iggy Pop par Jef Aerosol (autre face du fragment du mur) …

 

et une Trabant (dans le fond, une fresque de L7m) …

 

 

Un peu d’urbex … en pack 100

10 juin 2014   0 commentaire   permalink

Dans un précédent billet, je vous emmenais dans l'ancienne cimenterie Delwart à Saint-Maur près de Tournai (en Belgique, bien sûr 😉 ). Je ne suis pas vraiment un impétueux explorateur mais, une grille généreusement ouverte et l'incitation était grande. Oui, la chair est faible et les tentations pas toujours surmontables …

Pour ce quasi baptême urbex, j'avais avec moi un polaroid 240, un SLR680, un APN … et pas de sac … avec seulement deux mains, tâche ardue … D'autant plus que les films pack 100 (Fuji FP-3000B et FP-100C), après « pelage » dégoulinent de réactifs chimiques vaguement corrosifs .

To peal or not, that's the question. Pour l'occasion, j'ai choisi d'éviter cette opération et de garder les photos intactes quelques dizaines de minutes (apparemment sans conséquences pour la photo), sauf la première pour vérifier le bon fonctionnement du polaroid et le réglage darken/lighten (et on évite aussi quelques autres grosses « bêtises » … Ainsi, en passant du film couleur au noir et blanc, j'avais oublié de modifier le sélecteur ISO).

Les films Fuji FP-3000B, noir et blanc, sont parfaits pour ce type de shooting urbex (mais aussi pour les shootings sans flash en intérieur avec luminosité ordinaire) … de quoi regretter une fois de plus leur abandon par Fuji.

 

 

 

 

 

Les films couleurs Fuji FP-100C ont un rendu parfois un peu trop bleuté moins adapté (question de goût ?) …

 

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag fuji fp-100 dans obsolescence programmée.