#pola²# … Voyage en noir et blanc

5 janvier 2018   0 commentaire   permalink

Déclencher (en numérique on dirait « cliquer »), c'est facile, rapide … un bbbzzzzzzoouiiinnnnnkkklic après, un petit carton impressionné et parfois impressionnant 😉 se retrouve dans votre main, de l'analogique pur fruit – cellulose et produits chimiques compris – alors que votre monde vit dans le numérique, le bit, le cloud, l'impalpable, … Alors vous restez au bord du Styx attendant le bon Charon (image ambitieuse, non ?) pour vous aider à passer dans l'autre monde.

Et ce Charon c'est ce bon vieux scanner qui vous interprète les couleurs assez grossièrement, c'est ce Photoshop qui vous permet en tâtonnant de retrouver l'original … bienvenue dans le numérique. C'est long, c'est lent. Alors si Charon ne vient pas à vous, vous n'allez pas à Charon et les polas s'entassent patiemment dans des boîtes … ou pas.

En mai 2017, j'étais au Japon … voyage … avion, train … Dans mes bagages, quelques boîtes de film Impossible Project BW. Le noir et blanc c'est pas mon truc (je n'aime pas sa tendance à se sépiatiser). Parmi eux, une boite au cadre « Eley Kishimoto », le genre de graphisme qui ne va pas à tout … Et pourtant …

 

 

 

 

 

Et un peu de couleurs …

 

 

 

Il y a gare et gare … et Polaroid 240 et Fujifilm

29 novembre 2017   0 commentaire   permalink

Dans un précédent billet, je me baladais en Polaroid Originals pack Integral SX70 et Color600 dans une oeuvre d'art (ou à tout le moins un ravissement visuel … les réactions, les sourires des voyageurs, qui peuvent profiter des retards coutumiers de la SNCB, en témoignent … ) à ciel ouvert, la gare d'Uccle-Vivier d'Oie.

J'avoue, est-ce moi (sûrement) ou le format Integral (billet précédent) , les photos m'ont cette fois un peu déçu dans leur incapacité à décrire le lieu. Ajoutons que la chimie sensible au froid, à la lumière, le temps de développement (même réduit) ne permettent pas vraiment de s'assurer en temps réel de la qualité de la photo. C'est du one shot only. Avec le format Integral anciennement Impossible Project retoqué Polaroid Originals, il y a des jours avec et des jours sans …

Mon Polaroid 240 (avec du Fuji FP100-C … les réserves diminuent) m'accompagnait. Et lui, par contre, exultait. Quel bonheur …

A vous de juger …

Mata1 …

 

 

Samuel Idmtal, Orlando Kintero d'après une photo d'Olivier Papegnies …

 

Piet Rodriguez, Iota, Orkez …

 

Spear …

 

Et ? …

 

Il y a gare et gare … et Polaroid integral

25 novembre 2017   2 commentaires   permalink

Gare rime avec train ou voyageur … même si la rime n'est pas spécialement riche … comme la SNCB d'ailleurs.

gare n.f. [ de garer ]

Ensemble des installations de chemin de fer où se font le transfert des marchandises, l'embarquement et le débarquement des voyageurs : Le train de Nancy entre en gare.

Parfois il arrive que gare rime avec art … et là, la rime s'enrichit un peu avec, en prime, le regard émerveillé des voyageurs. C'est ainsi qu'une bande d'artistes (ces horribles vandales à la bombe qui graffent, taguent nos cités), Spear, Nean, Eres, Idmtal, Orlando Kintero, Piet Rodriguez, Iota, Propaganza … (j'en passe certainement) sont passés par la gare de Uccle-Vivier d'Oie. Pas un seul cm du morne béton n'a résisté à leurs assauts. Le résultat est sublime et on en oublierait le train de 11h43 (en retard, evidemment).

Et pour les polas ? Chaud soleil et temps froid (8-9°C), pas de shielding (à part le darkslide glissé entre les rouleaux … oui c'est pas bien), et développement au chaud dans une poche intérieure. Et toujours la même constatation, les films Color SX70 dans de bonnes conditions de lumière sont plus contrastés, les couleurs plus riches alors que les films Color600 sont plus « fragiles », plus sensibles …

Un triptyque zoomesque, l'œuvre est de Mata1 …

 

… Spear … à couper le souffle …

 

 

… Quel regard … par Samuel Idmtal et Orlando Kintero d'après une photo d'Olivier Papegnies …

 

 

… Léonard da Vinci par ? qu' il se dénonce 😉

 

 

 

Dans un prochain billet, une version pack100 …

#japon2017# … Mes polas, Kyoto Station #2

12 juin 2017   0 commentaire   permalink

Site inspirant ? La gare de Kyoto reste pour moi un symbole du Japon moderne. Une architecture audacieuse, ouverte, métallique et minérale, alimentée par le flux continu de la foule.

Quelques polas (revoir le premier billet) où l'individu tente d'exister dans le cœur de cette cathédrale technologique …

 

 

 

 

… mais pas que …

 

 

 

#japon2017# … Mes polas, Kyoto Station #1

7 juin 2017   1 commentaire   permalink

Mes polas japonais … le plaisir d'ouvrir les boîtes, d'en extraire les petits cartons impressionnés et de revivre ces instants, ces flashs, ces ratages (toujours frustrants car ils ne se révèlent qu'avec lenteur, trop tard. Et parfois tels les souvenirs avec le temps, le pola a réinterprété la réalité, ses couleurs, ses aspérités …).

Et puis la numérisation … mon scanner a une conception des couleurs très personnelle. Enfin, je crois … Alors il faut photoshopper délicatement pour retrouver le plus fidèlement l'original. Fastidieux …

Mais, pas égoïste pour cinq sous, je vais leur consacrer une série de billets, sorte de carnet de voyage, croquis d'un non-dessinateur, … pas de dates, pas d'itinéraire, pas de trucs et astuces … non … juste des moments, des impressions, en images.

Carnet incomplet aussi, car lorsque l'émotion est trop forte j'en oublie mes appareils photos 😉

Il est impensable d'aller au Japon et de ne pas passer par Kyoto. Et pour beaucoup, le premier souffle kyotoïte (ça se dit ?) c'est la gare et la Kyoto Tower voisine … des escalators monumentaux, la foule, de l'acier, des grillages, le ciel … J'y ai passé quelques heures …

 

 

… un peu de n&b …

 

 

… et en individuel …

 

 

 

 

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag gare dans obsolescence programmée.