#pola²# … Ça sent le sapin

29 novembre 2018   0 commentaire   permalink

oui, mais quelle senteur !

Retour dans “mes” forêts … ça faisait longtemps. Trop, peut-être ? Les bois que je parcourais enfant, une fois cow-boy, l’autre fois indien, pistolet (à pétards) au poing et couteau (utile pour confectionner un arc et ses flèches) à la ceinture ont bien changés. Gestion du patrimoine forestier, qu’ils disent.

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

0

Nouvelles fresques murales à Roubaix …

17 novembre 2018   0 commentaire   permalink

Un billet précédent était totalement dédié à cette nouvelle fresque roubaisienne de Jimmy Cochran (aka JimmyC), un portrait assez remarquable de Camille Claudel.

Deux autres fresques intéressantes, de styles très différents, sont apparues ces derniers mois …

la première, pleine de poésie, une collaboration entre Benjamin Duquenne et Nean …

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

By Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

La deuxième, le Crash Test Baby de Gutter Reaphe Sorka et Zuba du collectif Des Friches et des Lettres

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Collectif Des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

0

Camille Claudel par James Cochran … zoom polaroidesque mais pas que

6 novembre 2018   3 commentaires   permalink

J’éprouve beaucoup de plaisir lorsqu’un pignon, une façade aveugle se voit accaparé par un artiste muraliste. L’austérité (qui a parlé de mornitude ?) urbaine combattue à coups de bombes pacifiques et colorées, ça me plaît.

Ainsi à Roubaix quelques nouvelles œuvres sont apparues dont un portrait de Camille Claudel à 20 ans par James Cochran assez surprenant quand on connaît le style (coloré, pointilliste, …) de cet artiste. Le résultat est à admirer à deux pas du musée La Piscine qui abrite quelques œuvres de la sculptrice …

Quelque variantes polaroidesques … avec un triptyque (polaroid SX70 modifié et films PO Color600) façon zoom (la dernière photo est obtenue avec le tele 1.5 #119A) …

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Mais aussi en pack100 (Polaroid 250 et films Fuji FP100C) …

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

0

Une galerie à ciel ouvert … #1

29 juillet 2018   1 commentaire   permalink

A Paris dans le 13e, à l’initiative de la galerie Itinerrance, de la mairie, mais sûrement pas que … peu à peu les murs sur et autour de l’avenue Vincent Auriol ont accueilli les œuvres de grands du streetart.

Ces œuvres hauts perchées, parsèment l’avenue … il suffit de lever la tête et se régaler.

Par goût du partage, j’y ai entraîné mon Polaroid 330 avec quelques films Fuji FP-100C …

… un baiser façon D*Face …

D*Face, Paris 13

… C215 et Shepard Fairey (très discret) …

C215 and Shepard Fairey (Obey), Paris 13

… D*Face, encore lui mais on ne s’en lasse pas …

DFace, Paris 13

… Jana et JS, j’aime beaucoup …

Jana & JS, Paris 13

Jana & JS, Paris 13

Jana & JS, Paris 13

A suivre …

0

The Crystal Ship, Ostende #1

25 avril 2018   2 commentaires   permalink

Difficile d'ignorer une manifestation Streetart de la taille du Crystal Ship à Ostende. Depuis 3 ans, année après année plus d'une dizaine de “murs” (pignons, façades, … ) sont investis par des artistes du monde entier …

Un rayon de soleil, un vélo (très utile car les oeuvres sont assez dispersées) , le plan (disponible à l'office du tourisme ou en téléchargement, pas très lisible) et c'est parti.

Dans ce premier billet, du Polaroid 330 (film Fuji FP-100C), pas toujours pratique à manipuler (attendre 2 minutes, peler le film, se barbouiller les doigts de produits chimiques, ranger les clichés encore humides … sous les yeux d'un public parfois surpris) … dans le désordre …

… A Squid Called Sebastian …

 

… le Colectivo Licuardo …

 

… Dourone (le soleil ne se gêne pas … ombres et lumières parfois exacerbées) …

 

… 1010 …

 

… Eversiempre …

 

à suivre ici 😉

 

0