#pola²# … Ça sent le sapin

29 novembre 2018   0 commentaire   permalink

oui, mais quelle senteur !

Retour dans “mes” forêts … ça faisait longtemps. Trop, peut-être ? Les bois que je parcourais enfant, une fois cow-boy, l’autre fois indien, pistolet (à pétards) au poing et couteau (utile pour confectionner un arc et ses flèches) à la ceinture ont bien changés. Gestion du patrimoine forestier, qu’ils disent.

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

My forest (Jalhay, Belgium)

0

Nouvelles fresques murales à Roubaix …

17 novembre 2018   0 commentaire   permalink

Un billet précédent était totalement dédié à cette nouvelle fresque roubaisienne de Jimmy Cochran (aka JimmyC), un portrait assez remarquable de Camille Claudel.

Deux autres fresques intéressantes, de styles très différents, sont apparues ces derniers mois …

la première, pleine de poésie, une collaboration entre Benjamin Duquenne et Nean …

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

By Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

La deuxième, le Crash Test Baby de Gutter Reaphe Sorka et Zuba du collectif Des Friches et des Lettres

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Collectif Des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

0

Camille Claudel par James Cochran … zoom polaroidesque mais pas que

6 novembre 2018   3 commentaires   permalink

J’éprouve beaucoup de plaisir lorsqu’un pignon, une façade aveugle se voit accaparé par un artiste muraliste. L’austérité (qui a parlé de mornitude ?) urbaine combattue à coups de bombes pacifiques et colorées, ça me plaît.

Ainsi à Roubaix quelques nouvelles œuvres sont apparues dont un portrait de Camille Claudel à 20 ans par James Cochran assez surprenant quand on connaît le style (coloré, pointilliste, …) de cet artiste. Le résultat est à admirer à deux pas du musée La Piscine qui abrite quelques œuvres de la sculptrice …

Quelque variantes polaroidesques … avec un triptyque (polaroid SX70 modifié et films PO Color600) façon zoom (la dernière photo est obtenue avec le tele 1.5 #119A) …

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Mais aussi en pack100 (Polaroid 250 et films Fuji FP100C) …

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

Camille Claudel by James Cochran at Roubaix (France)

0

Strokar Inside #2 …

22 septembre 2018   1 commentaire   permalink

Quelques polas supplémentaires de Strokar Inside

Pour rappel (Strokar Inside #1) … un supermarché urbain (momentanément) délaissé, confié à des artistes renommés pour … un certain temps, le temps qu’urbanisme, administration et promoteurs trouvent un terrain d’entente … on n’est pas pressé.

Et dans l’obscurité le Polaroid 250 avec le regretté film Fuji FP-3000B assure alors que le SLR680 peine …

Denis Meyers …

Denis Meyers at Strokar Inside (Brussels)

Zac Rylic …

Zac Rylic at Strokar Inside (Brussels)

Spear …

Spear at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni …

Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Dr Bergman …

Dr Bergman at Strokar Inside (Brussels)

Softtwix …

Softtwix at Strokar Inside (Brussels)

Stew …

Stew at Strokar Inside (Brussels)

Jef Aérosol …

Jef Aérosol at Strokar Inside (Brussels)

0

Une galerie à ciel ouvert … #2

16 août 2018   0 commentaire   permalink

Poursuivons notre balade autour de l’avenue Vincent Auriol dans le 13e …

Le Polaroid pack100 n’est pas particulièrement “ergonomique”. J’avais un Polaroid 250, une belle bête. Hélas le soufflet a mal vieilli et est piqueté de petits trous, sources de fuite (d’ailleurs, plus intrusion que fuite … question de sens) de lumière … irréparable et inutilisable. J’utilise le 330 … un peu lourd (bien que le 330 en plastique le soit moins qu’un 250 avec boîtier métallique), encombrant et moins souple (le 330 n’a pas le viseur Zeiss repliable du 250) … On fait avec.

Quant aux films pack100 “pelables” (le Fuji FP-100C), outre qu’ils soient en voie de disparition (ce qui est – de plus en plus – rare est de – plus en plus – cher 🙁 ) ils ont le gros défaut de “suinter” de produits chimiques lors du pelage (pour faire simple, après +/- 2 minutes, on sépare – on pèle – deux couches, le positif et le négatif, séparées par les réactifs). Ça coule, ça colle … pas top (La solution : intercaler une feuille de papier cuisson prédécoupée entre les positifs et le transport en devient plus aisé. Et le négatif ? Pour moi … poubelle . Shame on me). On en a donc plein les doigts. L’analogique c’est la vraie vie 😉

… Faile … à couper le souffle …

Faile, Paris 13

… Seth …

Seth, Paris 13

Seth, Paris 13

… Jorge Rodriguez Gerada …

Jorge Rodriguez Gerada, Paris 13

… Sheppard Fairey …

Sheppard Fairey, Paris 13

… Maye …

Maye, Paris 13

… et un peu plus loin, à la Butte aux Cailles … Veracidade …

Veracidade, Paris 13

et des graffiteurs anonymes …

Graffeurs, Paris 13

0