#miscellanees# … Juillet 2014

11 août 2014   0 commentaire   permalink

L’effet ( le souffle ?) New York se fait encore sentir … une « digestion » lente, des images qui remontent et petit à petit, après le soulagement du retour à la quiétude … l’envie d’en reprendre une bonne bouffée.

Et Sasha qui a valeureusement dépassé les 5kgs et les 60cms … sourires et arrheeuuu en prime.

{Polaroid SX70 / Film IP SX70 Color / Mint FlashBar}

 

Et Impossible Project qui est provisoirement out of stock (pas avant le 15 du mois, disent-ils) pour les films SX70 Color White Frame (les skins lézard, zèbre ou crocodile … bof) et mon SX70 qui se retrouve en presque (3 photos restantes) chômage technique à moins de faire un saut chez Photo Guy à Bruxelles ou ProPhot à Lille (zut … fermé !) …

Et (que de et !) un clic compulsif sur la baie et me voilà en train d’attendre un SX70 (70$) venant des US … état indéterminé et frais de douanes pas pris en compte (où avais-je la tête ?).

Et de la pluie, de la pluie, de la pluie … ah, si j’étais une nappe aquifère 🙂

Et le tour de France qui passe à Lille … oui, bof ! J’aime le mon vélo, mais mes roues, mes distances, mes efforts, mes rotules sont d’une autre dimension. Quant à patienter des heures pour voir passer pendant quelques secondes des vélos puis, plus longuement, une caravane publicitaire pimpons, pouet-pouet, klaxons … oui, bof …

{Polaroid SX70 / Film IP SX70 Color / Mint FlashBar}

 

Mais le même jour James Cochran inaugure son expo lilloise et repart le lendemain et moi, et bien, je ne suis pas à Lille 🙂

{Polaroid SX70 / Film IP SX70 Color}

Après 3 jours de pluie quasi ininterrompue et des inondations pas ici mais là ou là (ah, si j’étais une nappe aquifère … bis), une accalmie (ne pas confondre avec  » beau temps » … peu/moins de pluie, peu de vent et température douce), vite, vite, sortons Mr B …

{Hipstamatic Lens Florence / Film iRobusta }

Et puis, mi-juillet, avec le soleil, coup sur coup, arrivent des films SX70 Color et deux films Pola 100 Blue liquidés par Impossible Project, arrive le SX70 commandé aux US (pas de frais supplémentaires … ouf), le tripod mount #111 (accessoire permettant la fixation de ce SX70 sur un trépied … oui, tous les SX70 n’ont pas ce petit pas de vis bien utile) et le magazine Graffiti Art #22 dans lequel on peut trouver une mienne photo (numérique) pour illustrer une balade street art à Bruxelles, …

La Jeannet en Polaroid 100 Blue à l’écluse de Kain (Tournai) …

{Polaroid 240 / Film Polaroid 100 Blue}

 

Vite, vite, quelques fleurs ou une future bonne poire du jardin pour tester ce nouveau SX70. Oui, il est ok …

 

Et le mois s’achève presque avec la fête nationale … retour de la drache soutenue (pas pour le défilé bruxellois mais bien du côté de Spa), humidité … un vrai temps d’escargots. Je vous épargne le pola de la rencontre inopinée de 2 escargots et d’une limace pris de nuit avec flash (le Flashbar de Mint … qui ne contrôle pas la vitesse) …

Quelques détours cyclistes par la gare de Froyennes et ses graffs,

 

et puis aussi l’autre vraie vie, quelques passages (obligés ou désirés) à Nivezé ou à Bruxelles par « devoir » inter-générationnel 😉 , un accident en vélo (pas moi. Heureusement que je passais avec mon GSM … tiens, faudrait peut-être que j’achète un casque …), …

Il est temps de passer à août …

 

0

#streetaroid# Tournai-Froyennes, les artistes urbains descendent …

30 juillet 2014   2 commentaires   permalink

La gare, que dis-je, l’arrêt de Tournai-Froyennes (quelques casemates rudimentaires et une borne distributrice, contre paiement, de billets n’en font pas/plus vraiment une gare) fait certainement partie de ces arrêts anecdotiques, survivants oubliés d’une époque (presque) passée, sûrement en bonne position dans la liste à supprimer des gestionnaires es-rentabilité. Située entre Tournai et Lille, est-ce la proximité de l’école Saint-Luc et du mémorable pensionnat de Passy-Froyennes drainant des étudiants belges et français qui lui assure la pérennité ?

Les abris et leurs murs s’offrent aux étudiants qui peuvent/veulent/osent déployer (dans ce que je suppose être une illégalité tolérée) leur art in vivo. Il faut un commencement à tout, même au street art. Hélas … il s’agirait ici plus de murs « de brouillon » que de copies définitives, assumées et matures. J’imagine qu’il en fut ainsi pour les gars de FarmProd (ils kottaient dans une ferme voisine, d’où leur nom) qui usèrent leurs fonds de culottes 😉 sur les bancs de Saint-Luc et qui, peut-être, sur ces mêmes murs étrennèrent leurs premières bombes.

Barbouillage avant barbouill’art …

Et pourtant, cette année, les casemates-abris ont été repeintes en blanc, pas vraiment une vision à long terme, à la limite une sorte de provocation. Et très vite, la vie « artistique » a repris le dessus … allant jusqu’à rebaptiser le lieu en skull station.

Et, même si certains graffitis sont inachevés et dûment estampillés « pas fini » ou « to be continued » par leurs auteurs (rattrapés par les vacances, reviendront-ils en septembre achever graffs et études ?), certaines réalisations sont assez prometteuses mais …

Un graff m’a d’abord attiré … au pochoir, noir et blanc avec cette mention « I wish I was a street artist » , oui talentueux ce jeune. Mais aussi deux signatures « Zabou » et « Blouh » et, une petite recherche plus loin, non Zabou n’est pas une étudiante et oui, Zabou a déjà une vie artistique partagée entre la France et le Royaume-Uni. Tout comme Blouh. Mais, boudiou, que faisaient-ils à Froyennes ?

 

Warning, un train peut en cacher un autre

 

 

{Polaroid SX70 Sonar AF / Film Impossible Project SX70 Color}

 

Et en pack 100 Blue, du polaroid expiré …

 

{Polaroid Land 240 / Film Polaroid 100 Blue (exp. 05/2009)}

 

0

Polaroid 100 Blue film …

25 juillet 2014   1 commentaire   permalink

Il y a peu Impossible Project (re)sortait de ses cartons des films pour pola 600 intitulé Cyanograph … une chimie bleue, peu contrastée … J’avoue ne pas avoir été convaincu.

Dernièrement, Impossible vidait ses frigos et en ressortait des « vieilleries » expirées et expirantes. Conserver du vin, un bon millésime, ça va … des films polaroid … bonjour les dégâts/déceptions (voir mes essais du polaroid 779).

Des vieux films Impossible Project … pas question. Déjà frais c’était pas top alors vieillissants … Mais, dans le lot, je n’ai pas pu résister à deux films Polaroid 100 Blue (exp. 04/2009). Je n’aime toujours pas le look blue mais un prix raisonnable (tout est relatif. Le prix d’un paquet de cigarette est-il raisonnable ? Ne fumant pas, je n’en sais rien 😉 ) et surtout, cette impression de passer à côté de quelque chose qui n’existera plus (que ne donnerais-je pour voir, juste une fois, un dronte de Maurice, pardon, un dodo ) … j’ai donc craqué.

Ma curiosité insatiable fut modérément titillée par un nom, « Paul Giambarba », figurant sur la « sur-boîte » (Impossible a doublé la boîte Polaroid originale par une boîte bleue minimaliste, assez classe). En fait ce monsieur fut responsable du design (packaging …) chez Polaroid et c’est à lui qu’Impossible confia le design de ses premiers produits … Ah, bon … une fois de plus on mourra moins bête. Merci, internet.

Le plus beau packaging ne faisant pas la bonne pellicule, j’attendais le moment qu’un de mes polas se libère (excusez du peu …) et … c’est chose faite.

Et alors ? (entends-je murmurer) … et bien, la déception … n’est pas au rendez-vous. Apparemment le dépassement de 5 ans (exp 04/2009) de la date de péremption n’a pas trop d’impact. J’imagine qu’Impossible a fait ce qu’il fallait pour conserver les films dans les meilleures conditions.

Et oui, c’est bleu. Il fallait s’y attendre (en fait pourquoi faire de telles pellicules ??? … je n’ai pas la réponse) mais un bleu assez piqué d’où ressortent les détails rouges. La finition est de type « silk », un peu grainé (là aussi, comme pour les pellicules Fuji, je ne suis pas extrêmement emballé et préfère le « glossy » classique. De plus le « silk » n’est pas vraiment l’ami du scan).

J’ai donc 20 photos moins 3 déjà consommées dans mes essais ci-dessous pour goûter, apprécier et regretter ce Polaroid Blue sacrifié sur l’autel du numérique.

Pour le test, l’écluse de Kain près de Tournai (Belgique, évidemment) et comme il restait un noir et blanc dans le pola …

{Polaroid 240 / Film Fuji FP-3000 B}

À l’écluse, la Jeannet …

 

 

 

La péniche s’appelle Early Bird, mais ces foutus canards 😉 n’ont pas daigné attendre qu’elle se rapproche …

{Polaroid 240 / Film Polaroid Blue}



 

0

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag polaroid blue dans obsolescence programmée.