Autour du MIMA … en attendant l’ouverture …

4 mars 2016   0 commentaire   permalink

L'ouverture du MIMA, alias le Millennium Iconoclast Museum of Art (et oui …), est programmée pour le 24 mars.

C'est au bord du canal Charleroi-Bruxelles, sur le quai du Hainaut à Molenbeek (quand la no go zone médiatique devient une zone to go 😉 ) , dans les anciens bâtiments de la brasserie Belle-Vue, que va s'ouvrir ce musée aux objectifs pour le moins appétissants …

Le MIMA exposera un art où les domaines créatifs sont totalement décloisonnés: un mélange de cultures musicales (punk-rock, electro, hip hop, folk), graphiques (graphisme, illustration, design), sportives (skateboard, surf, sport extrême), artistiques (cinéma, art plastique, performance, BD, tatouage, stylisme), urbaines (graffiti, street art) et geek. Concrètement, le musée présentera des artistes qui, par le simple fait de ne pas s’exprimer uniquement dans la communauté de l’art contemporain, reflètent une nouvelle pensée. (ArtistikRezo)

Et pour commencer une exposition (du 24/03 au 28/08/2016) où devraient se côtoyer des oeuvres de Momo, Faile, Swoon (Wowww … j'y cours) et Maya Hayuk,

En prélude à l'inauguration et pour patienter (oui, je piaffe) quelques polas dormant dans mes cartons …

… Maya Hayuk à Bruxelles (en face d'Alice Gallery) …

 

… les bâtiments Belle-Vue …

 

… un pola avec film Fuji FP100C (film récemment et définitivement condamné par ce même Fuji … implacable logique économique 🙁 ) …

 

 

… à côté, l'hôtel Meininger où on peut apprécier quelques fresques de Dude Company …

 

 

… toujours sur le quai, un square et le disc-o-phare (Solo Cink, Ognev Vlaminck, Costik) …

 

 

… mais aussi le terrain friche de la Parfumerie, avec ce bâtiment (incendié depuis) et un joli Crayon/Créons …

 

… un peu plus loin, toujours le long du quai, une invitation au voyage …

 

… et place au presque grand large 😉 …

 

 

0

#pola vs hipsta# … Lille

26 février 2015   2 commentaires   permalink

Edgar Poe disait que « toutes choses sont bonnes ou mauvaises par comparaison » … du binaire avant l'ère digitale, du « 1 ou 0 » et rien que ça.

Heureusement, en accolant les bits (une lettre de plus et c'était le dérapage) on peut passer à l'octet, à l'hexadécimal ou plus et la nuance apparaît, effleurée, lentement approchée.

Mais je m'égare … Cette série pola vs hipsta n'a pas pour vocation de décréter le bon, ni le mauvais. J'en suis fondamentalement incapable. Non, juste de placer en vis à vis l'analogique et le digital et ce de façon … numérique.

Hélas, jamais je ne pourrais vous faire sentir le plaisir du bzzzzzzzziiiiiiiinnnnnnnklakk du pola recraché par la caméra, l'impatience du développement « instantané » (30-40 minutes c'est long), la surprise face au comportement inattendu de la chimie, le bonheur de tenir en main ce minuscule petit carton avec une image, votre image … Mais là on quitte le virtuel.

Pour en revenir à cette série, il y a l'œil et, d'un côté un objectif, de la chimie et du numérique (le scan dénature le pola comme le mp3 dénature le vinyl) et de l'autre un objectif, un capteur, un filtre …

Quelques confrontations lilloises comme Euralille …

 

 

… un pochoir de The Dude Company (et ses Dude Cities, ici Berlin) et de ? (le sympathique personnage orange) …

 

… un hommage à Charlie par Jef Aerosol …

 

Pour ces photos le combo Long Island Hipstapak utilisé sur Hipstamatic est formé de l’objectif Florence et du film Robusta. Et pour les suivantes, un nouveau combo, le Bushwick Hipstapak, objectif Hannah et film Otto, …

 

 

0

#streetaroid# … Mr Cana, IPNSONE, the Dude Company et Le Poisson à Wazemmes

19 août 2014   0 commentaire   permalink

Wazemmes est un quartier prisé par les artistes urbains du nord. Y ressentent-ils des ondes bénéfiques et accueillantes, la maréchaussée y serait-elle moins regardante, les murs en perdition y sont-ils plus nombreux, je ne sais pas trop mais le résultat est là. J’y découvre toujours du nouveau … ou de l’ancien bien caché.

Comme ce bistrot dont la devanture a été repeinte totalement … Ambiance jardin exotique ou jardin d’eden dans lequel on retrouve Mr Cana et IPNSONE …

 

… artistes auteurs de cette petite fresque plus ancienne « le savoir est une arme » …

… et The Dude Company très très présent sur ce secteur. Ici, des pochoirs relativement anciens (The Dude Company a actuellement délaissé la musique soul pour sa très belle série the Dude Cities) …

 

et Le Poisson … très mobile (ici sur la place du marché)

 

 

0

#miscellanees# … Avril 2014

5 mai 2014   0 commentaire   permalink

Un mois d'avril qui débute alors que s'achève sur une terrasse un mini-trip à Séville …

 

Et très vite pendage de polas et vernissage de l'expo Expolaroid à Lille au Pol'Art Café …


Puis Bruxelles … un passage place Saint Job pour quelques photos street art (bornes Stibelgaz illustrées par le collectif Propaganza) …

… et en prolongement, je retrouve quelques jours plus tard Benjamin Duquenne, un des « illustrateurs » SibelGa, à Wattrelos dans le nord de la France où après avoir participé avec JEPS à la fresque Poseidon, il s'attaque à une surface de 180m2 …

… et puis Sasha … Mais ça c'est « privacy » 😉

Le printemps c'est aussi la renaissance du jardin (la magnificence du magnolia, mais ça c'était pour mars, et de la glycine, … à condition qu'il ne pleuve pas, les rhododendrons et azalées se placent petit à petit sur la ligne de départ ) … de quoi s'amuser avec les kits close-up ou encore de s'étonner une fois de plus sur la qualité perdue des films polaroid en jouant avec les versions expirées depuis relativement belle lurette (2008) … Ici une azalée en devenir …

{Polaroid SX70 / Film TIP Color SX70}

Fin avril, les archis tournaisiens fêtaient leur 30eme nuit de l'architecture en investissant une ancienne cimenterie (cimenteries Delwart). Deux jours plus tard je découvrais le site … qui a dit urbex ? Une première photo en attendant une page dédiée à ce lieu …

{Polaroid 240 / Film Fuji FP-3000B}

Et encore une sortie bruxelloise à la découverte des nouveaux collages de Tian et de la fresque pour la prévention du Sida réalisée par Denis Meyers et Arnaud Kool … 6 polas ratés. Il y des jours sans … ;-( et le lendemain un graffiti vieillissant de The Dude Company à Wazemmes …

 

0

Bruxelles c’est aussi … Le canal Charleroi-Bruxelles

5 novembre 2013   0 commentaire   permalink

Les touristes connaissent la rue Dansaert … shopping chic et bobo ou, à deux pas, asiatique et culinaire dans les boutiques chinoises.

En poussant la promenade au bout de cette rue on débouche sur le canal Bruxelles-Charleroi avec, vers la droite, le Petit-Château, ex caserne (3 jours de passage obligé à l’époque du service militaire avant d’être déclaré « bon pour le sevice ») qui devint ensuite un centre d’accueil pour étrangers en attente de régularisation (ou pas …), et en face, une fresque marine recouvrant toute la façade d’une maison …

 

Traversons le canal et longeons-le vers la gauche en direction de Molenbeek. Il y a quelques années ce parcours n’avait rien de plaisant … ruines, taudis, … Depuis, urbanisme et réaménagement, nouveaux immeubles, places conviviales et pistes cyclables, ont modifié ce quartier.

On arrive très vite, après avoir croisé une ou deux péniches, juste avant l’écluse de Molenbeek, à l’ancienne brasserie Belle-Vue en cours de restauration qui abrite déjà un hotel low cost (hotel Meininger) mais branché, à l’esprit streetart.

 

Et justement dans le bar, deux très belles fresques de The Dude Company vous attendent …

 

 

 

0

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag the dude company dans obsolescence programmée.