Et pourquoi pas l’argentique ?

16 novembre 2012   0 commentaire

Poursuivant ma quête improbable au but indéterminé et, s’agissant de photographie, le moins flou possible, l’occasion – celle qui fait le larron – d’assister à un stage consacré à la photo argentique s’est présentée de façon assez opinée (antonyme de « inopinée »). J’ai sauté dessus – je parle de l’occasion – et me suis inscrit.

Il fallait remplir une condition … avoir un vieux Relex. No problemo. À la fin des années 70 et début 80 j’avais un Asahi Pentax ME. Il me fallait juste le retrouver. Ce qui ne pose pas de problème quand on est ordonné … ce qui n’est pas mon cas, mais j’ai de la chance … parfois.

Il semblait en bon état. Juste un peu raplapla. Il me fallait des piles bouton dont la dénomination a évidemment changé. Heureusement, le web a souvent réponse à nos interrogations les plus intimes et les modèles SR44 (oxyde d’argent) ou LR44 (alcaline de nouvelle génération) devaient répondre à mes attentes (avec préférence pour les SR44 … que je n’ai pas beaucoup cherchées et donc pas trouvées). Achetées (2), placées et … une petite loupiote rouge, signe de vie, se mît à clignoter dans le viseur. Yessss …

Autre point capital, le boîtier est-il encore bien (parfaitement serait préférable) hermétique à la lumière ? En voilà une bonne question … sans réponse à l’heure actuelle.

Et comme qui peut le plus peut … le plus, j’ai également dégoté le flash que j’ai nourri de piles ad hoc et … rien. Comme, dans mes souvenirs il était parfaitement fonctionnel, j’ai (presqu’) immédiatement pensé à un faux contact. Quelques coups de papier émeri sur les contacts qui étaient délicatement oxydés et … Yessss.

Le cartable est prêt et moi aussi. J’ai même réactualisé mes connaissances chimiques sur le processus de développement, réactifs, équations … (On ne se refait pas).

Est-ce un coup de Murphy et de sa loi ? … « Si une chose peut mal tourner, elle va infailliblement mal tourner ». Je viens de recevoir un appel téléphonique : faute de combattants (2) le stage est supprimé. Sigh

À défaut d’analogique savourons le numérique … Une superposition de photos avec Hipstamatic , recadrée, encadrée et filtrée dans Camera+.

A lire aussi ...

Tagged , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je ?

Vous lisez actuellement Et pourquoi pas l’argentique ? dans obsolescence programmée.

Infos sur ce billet