#streetaroid# Osuma à Bangkok

27 mai 2015   0 commentaire   permalink

A Bangkok le graffiti est roi. Dans cette mégalopole pleine de vie, ruines, chantiers, terrains vagues ne manquent pas, se déplacent, … Il suffit de s’écarter des grands axes, de s’enfoncer quelque peu dans ce qui est un labyrinthe pour un touriste en phase d’approche.

Étonnamment, les terrains vagues sont souvent gardés … un “vigile” en uniforme passe la majeure partie de son temps sur une chaise, à l’ombre de préférence, et, si vous désirez prendre en photo les graffitis (oui, le vigile s’absente parfois, laissant le champ libre aux graffeurs) bordant le terrain, le brave vigile conscient de la charge qui lui incombe vous contraindra à rebrousser chemin.

C’était un jour “sans” – je parle du vigile -, des gros nuages dans le ciel n’auguraient rien de bon, si ce n’est … un peu de pluie et de la fraîcheur. Quoique … même la pluie est tiède. Mais je m’écarte du sujet. Au fond du terrain un grand gaillard blond était au travail.

Je m’approche. Un pola, un autre, un échange, une petite dédicace … Osuma. Il me dit qu’il est basé en Thaïlande, me donne l’adresse de son site web … streetwear, … Encore quelques mots jusqu’à ce que les vannes célestes relâchent lourdement leur trop plein.

J’avoue, pensant à mes SX70, avoir pris la fuite …

Le lendemain – l’assassin revient toujours sur les lieux du crime – le même terrain, Osuma absent et une brave vigile présente. Et comme à chaque fois … “no photos”. Je m’enhardi (unE vigile ne peut être totalement fermée à mon étrange et bien occidentale marotte …). Discussion acharnée (elle en thaïlandais, moi en globish …). Communication malaisée. Et finalement un sourire un peu grand que j’assimile (à raison … ou pas. Allez savoir) à une autorisation …

Et quelques photos supplémentaires …

 

{Polaroid SX70 Alpha / Film TIP SX70 Color}


 

{Polaroid SX70 Sonar AF / Film TIP SX70 BW 1.0}

0

#SIN-BKK2015# Bangkok skyline, pola … Color vs BW

7 mai 2015   0 commentaire   permalink

Surasak à moins que ce ne soit Sathorn, Bangkok (même Google Maps n'est pas à l'aise dans Bangkok) … une chambre d'hôtel sympa ( et assurément un peu plus que ça …) … 23eme étage.

Des buildings construits, d'autres en construction, des grues, le BTS (metro surterrain … aérien, quoi …), et là-bas dans une trouée on aperçoit une boucle de la Chayo Phraya River et, en fin d'après midi, le coucher de soleil en prime avant l'allumage des écrans publicitaires géants …

D'accord, une skyline est une skyline, et, quoi de plus semblable à une ligne d'horizon d'une métropole que celle d'une autre métropole … mais la vue reste toujours impressionnante surtout quand … oui, on y est, oui, on la vit.

Vite une photo, analogique ou digitale, pour se rappeler plus tard, peut-être (les photos digitales même bourrées de pixels ont tendance à sombrer au fin fond des disques durs, épaves mémorielles) , ce moment … Et pourquoi pas un pola ?

La chambre est fraîche … il devrait s'en sortir. Petite confrontation entre un SX70 Alpha chargé de film IP SX70 Color et un SX70 Sonar AF avec film IP BW600 2.0 (filtre ND et sonar débranché … because la fenêtre) …

 

… et une question qui à chaque fois revient … tri(poly)ptyque ou pas ? Le collage apporte-t-il un chouia de valeur ajoutée à l'addition ? Un membre du trio (les autres sont évidemment sur Flickr) …

 

Et pour le noir et blanc, les conditions optimales semblent être réunies pour permettre à la nouvelle chimie de TIP de s'exprimer. Qui a dit “manque plus qu'un photographe ?” 😉

 

Dans les deux cas, les photos sont bien piquées, bien détaillées … quand les conditions sont réunies, les nouveaux films IP assurent assurément (et je n'ai pas le nouveau couleur 2.0).

 

0

#SIN-BKK2015# … Polas Impossible ?

24 avril 2015   1 commentaire   permalink

La notice des films Impossible Project le spécifie clairement : utilisation optimale entre 13°C et 28°C, en dehors bonjour les dérives de couleur …

Et me voici en route pour Singapour d’abord et ensuite Bangkok … température en pleine journée proche (supérieure) des 35°C … à l’ombre, evidemment. La clim est reine ici et les coups de froid (metro, centres commerciaux, …) traîtres. D’abord optimiste, téméraire, j’emmenais mes SX70 (le fidèle SX70 Alpha et un SX70 AF Sonar … avec 30kgs de bagage, ça devrait passer) et quelques packs (SX70 Color et BW600 2.0) dans mes promenades quotidiennes.

Première crainte … la “radiographie” des bagages aux contrôles d’aéroport et l’impact des rayons sur les films Impossible. Apparemment, pas ou peu d’effet. A condition que la dérive des couleurs vers le rose de toutes mes photos soit bien due aux températures trop élevées.

Dérive des couleurs ? Un gros plan sur une belle grosse feuille de … (j’ai oublié la marque) … 100% chlorophylle normalement

 

Au sortir de l’hôtel, le SX70 et la pellicule sont encore bien frais et … le rouge et le vert …

 

 

Et un pack “défaillant” … 4 premières photos barrées par une ligne verticale blanche. Les rouleaux ? Propres. Je change de pack et le problème disparaît. Apres contact avec Impossible, le pack m’est intégralement remboursé sans hésitation (bravo Impossible) sous forme d’un bon utilisable (utilisé 😉 ) dans une prochaine commande.

 

Donc, en résumé, ces contrées sont très/trop chaudes pour la chimie d’Impossible (du moins pour les photos en extérieur). Seule parade, utiliser le SX70 en début de sortie, le stocker dans un sac à côté de bouteilles d’eau fraîche … Et après plus d’une heure à 36°C, le Wat Arun (Bangkok) en réfection …

 

Les films noir et blanc semblent plus costauds mais plus difficiles (manque de pratique) à utiliser … mais je n’avais qu’une douzaine de photos disponibles.

Ce close-up de poteries à Singapour (Emerald Hill Road) est, pour moi, plus que satisfaisant …

 

A suivre 😉

 

0

#SIN-BKK2015# … En conclusion (#11)

23 avril 2015   2 commentaires   permalink

Ça s’est passé les 20 et 21 avril …

Un avion qui décolle à plus de minuit … que faire ? Bagages bouclés, sortir et dernière balade, transpiration comprise ? Profiter peinardement de la piscine à débordement, au 14ème étage, et d’une dernière douche ?

Ajoutons un peu de surf, de la lecture, un peu de gourmandise (un dernier smoothie banane … la chair est si faible et les vrais smoothies ne s’apprécient vraiment qu’en Asie) … oui, adjugé, la deuxième possibilité !

 

Et me voilà donc avec un billet et … rien à dire 🙂

Si ce n’est que Thai Airways se défend pas mal (accueil, service, avions … mon arrière-train se souvient encore d’un vol Air Vietnam en association avec Air France et cet avion aux sièges presque défoncés …)

 

Et puis le retour à la civilisation. En suivant le vol de l’avion sur l’écran on sent une hésitation du pilote (lui aussi ?) jusqu’à tenter un demi-tour toute, ou bien veut-il choisir la voie qui gêne le plus de francophones possible (oui, on en est là). Ensuite la police de l’aéroport de Bruxelles National en grève. On a échappé à l’excès de zèle de ce lundi et aux interminables files d’attente … ouvrez vos valises (pas la mienne … je n’ai pas vraiment le look méditerranéen apprecié par nos profilers). Civilisation ?

 

0

#SIN-BKK2015# … Wat Arun, Chinatown, les klongs, BACC, graffitis (#10)

20 avril 2015   0 commentaire   permalink

Ça s'est passé les 17, 18 et 19 avril …

Avant-dernier (?) et copieux billet phonéographique … et puis retour au pays et retour aux polas (de ce côté … légère déception … le pola n'aime pas la chaleur et ce n'est pas ce qui manquait là-bas ou plutôt ici. Et puis un pack IP défaillant, remboursé mais 8 photos potentielles en moins)

Le 17 … et en parlant de polas, les réserves s'amenuisent et une erreur de manipulation m'empêche de connaître le nombre de photos restantes dans le dernier pack 🙁

Re-bateau … plus cool cette fois … (pour quelques photos j'ai abndonné le combo Hipstamatic Florence/Robusta pour Mabel/Ina's 1982)

 

… direction, le Wat Arun. Oui, encore un temple … en réfection, du moins pour les étages supérieurs. Miracle … le (presque) calme. On peut déambuler sans se faire piétiner. Quelques visiteurs étrangers et surtout des “locaux” qui me demandent à deux reprises de figurer dans leurs photos. Vais-je leur avouer que le dieu vivant Alain Delon, ce n'est pas moi ? A moins que ce ne soit juste pour le plaisir de ramener au village la photo avec un 大鼻子 (da bizi ou “long nez” … d'accord, on n'est pas en Chine mais je fais ce que je peux) ?

 

 

 

 

Et puis le chinatown bangkokien … avec un gouzou de Jace en introduction (rien à voir avec chinatown, mais la découverte fait plaisir sauf que j'aurais voulu trouver un Alex Face et ça, ça me paraît râpé). Un chinatown assez “vrai”. Je veux dire par là que des chinois y vivent, y travaillent et pas vraiment pour les touristes.

Après le BTS ou metro aérien, très pratique, le MRT ou metro sous terrain … le système de paiement (pièces puis ticket pour le BTS et jetons pour le MRT) est là aussi peu pratique mais la fréquence, la clim (ça caille ferme), la propreté, la surveillance (no drinking, no eating et gare à ne pas dépasser la ligne jaune) … rien à redire.

Le 18 … rock around the klongs ou balade en long tail boat (barque allongée avec un gros moteur et un axe assez long au bout duquel se trouve l'hélice). Et il y a des jours avec et des jours sans … je parle de l'appareil numérique oublié au fond d'une valise et du SX70 qui peine deux fois plus, chaleur et tangage …

 

 

 

 

 

 

Le 19 … dernière journée entière. Un peu 😉 de shopping, le Bangkok Art and Culture Center, un smoothie chez Jim Thompson House, et un raton laveur (si ça se trouve) … Et comme je l'ai déjà dit, les graffitis, ou on connaît les places, ou on a de la chance, ou pas et là … la chance. Après quelques vestiges du Bukruk Festival de 2013 (festival de graffiti à Bangkok) pas loin du complexe MBK, en voulant voir le petit klong derrière une palissade de la Jim Thompson House … plusieurs dizaines de mètres de graffitis assez frais 🙂

 

 

 

 

… and good night Bangkok …

 

Le 20 … retour au bercail avec un avion qui décolle à minuit. Y retrouvera-t-on le soleil ? Pour les températures on sera moins exigeant 😉 Mon magnolia m'aura-t-il attendu ?

 

 

0