The Crystal Ship … du nouveau à Ostende …

28 juillet 2020   0 commentaire   permalink

Pour les puristes le streetart ne peut être qu’illégal et gratuit. Et pourtant quant au détour d’une pérégrination urbaine, vous « tombez » sur une fresque de … (je ne citerai personne en particulier), le choc, l’émotion peut être au rendez-vous. Alors, oui, c’est de l’art et oui aussi, c’est dans la rue … donc du streetart. CQFD.

À Ostende, The Crystal Ship (j’en parle ici), années après années, a invité les plus grands artistes et leur a confié les plus grands murs … pour de grandes œuvres évidemment.

Pas vraiment polaroidogéniques (néologisme créé pour l’occasion, libre de droits) de part leur grande taille difficile à intégrer dans le petit cadre de l’instantané, jouant avec ombres, contre-jour ou soleil aveuglant (ça le pola n’aime pas) … on fait avec 😉

Elisa Capdevila …

Elisa Capdevila (The Crystal Ship, Ostende)
Elisa Capdevila (The Crystal Ship, Ostende)

Case Maclaim …

Case Maclaim (The Crystal Ship, Ostende)
Case Maclaim (The Crystal Ship, Ostende)

DFace …

DFACE (The Crystal Ship, Ostende)
DFACE (The Crystal Ship, Ostende)

1+

Graffiti, covid and more …

7 juillet 2020   1 commentaire   permalink

Le syndrome de la cabane, les premières semaines ça va … après ça commence à faire lourd. L’envie de ressortir, d’arpenter les rues, de vivre outside reprend.

Sans trop déroger aux règles de confinement, de gestes barrières et de distanciation sociale … quelques graffiti tournaisiens (parmi les artistes identifiés Koaf ADN et Amty …) …

Graffiti by AMTY (Tournai)
Graffiti by AMTY (Tournai)
Graffiti (Tournai)
Graffiti by KOAF ADN (Tournai)
Graffiti by KOAF ADN (Tournai)
Graffiti by KOAF ADN (Tournai)
Graffiti (Tournai)
Graffiti (Tournai)
Graffiti (Tournai)
Graffiti by KOAF ADN (Tournai)
Graffiti by KOAF ADN (Tournai)
0

Covid et cellograff …

6 juin 2020   0 commentaire   permalink

Ça y est la fin de quarantaine sonne en Europe. Les portes s’ouvrent … on peut enfin quitter la cabane.

Et pourtant, au-delà des portes le virus n’a pas cessé de rôder. Qu’on le veuille ou pas la nature bafouée n’a pas dit son dernier mot. Que sera l’après ? That’s the question. Pas sûr qu’il diffère beaucoup de l’avant. Et alors gare à l’après de l’après …

Quelques polas de streetart (des cellografs de Koaf3ADN) capturés en mode confinement c’est à dire à deux pas de chez moi …

Covid by KOAF3ADN (Tournai)
Covid by KOAF3ADN (Tournai)
Covid by KOAF3ADN (Tournai)
0

#japon2019# … Tokyo streetart, la suite #3

28 décembre 2019   0 commentaire   permalink

Dernier billet tokyoïte … Vous pourriez vous dire avec raison « Et quoi, c’est ça Tokyo ? ». Il faut savoir que mes polas, il me semble l’avoir déjà dit, sont des instants cueillis au passage … l’oeil est attiré (allez savoir pourquoi …), le SX70 est prêt, la luminosité est bonne et je shoote. Ça vaudra (il faut attendre 15 mins avant de visualiser et on est déjà passé à autre chose) ce que ça vaut. Pas le droit à l’erreur … Ou plutôt si … errare humanisme est.

Les spots touristiques ayant déjà été photographiés maintes et maintes fois – et en mieux -, pourquoi y ajouter mes balbutiements polaroidesques. Je me contente de « fixer » le banal ou l’insolite …

… ou le streetart 🙂 Pour un amateur, Tokyo c’est la cata, la disette, le désert. Difficile d’imaginer un japonais, bombe à la main, investir un mur. Ça ne se fait pas. Point. Sauf que toute généralité implique une pincée d’exceptions … comme le Design Festa Gallery à Harajuku …

Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)
Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)
Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)
Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)
Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)
Alex BKK at Design Festa Gallery (Tokyo, Japan)

… et un passage de AlexBkk et Skok-1 à Shibuya …

Alex BKK at Shibuya (Tokyo, Japan)
Alex BKK at Shibuya (Tokyo, Japan)
Shok-1 at Shibuya (Tokyo, Japan)

1+

Du côté de Beaubourg … Jef, Shepard, Niki et Jean

14 décembre 2019   2 commentaires   permalink

C’est un endroit qui m’attire irrésistiblement lors de mes passages à Paris. Tout a commencé il y a bien, bien, longtemps … le Passage de l’Horloge.

Le Défenseur du Temps fascinait mon fils encore tout jeune. On s’asseyait à une terrasse vers midi et on attendait les douze coups et le Combat. Et puis, le Temps s’est retourné contre son Défenseur et le mécanisme s’est définitivement arrêté (enfin je crois …). Finalement le dragon, le crabe et l’oiseau, à moins que ce ne soit la rouille, ont vaincu …

Il y avait aussi l’ex-tout nouveau Centre Pompidou et la Fontaine Stravinsky dans laquelle se baignaient des automates de Jean Tinguely et l’Oiseau de Feu et quelques autres œuvres de Niki de Saint Phalle …

Maintenant, deux grandes œuvres murales de Jef Aerosol (un autoportrait de l’artiste imposant un « chuuuttt » à la foule, un temps d’arrêt dans la frénésie de tous les jours ) et de Shepard Fairey (« Le futur n’est pas écrit » et « Le savoir et l’action font le pouvoir ») dominent la place … de quoi continuer à m’attirer (alors que j’écrivais ce billet, Invader est passé par là et a investi le panneau mural libre à côté de Shepard Fairey) …

Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Jef Aerosol, Shepard Fairey, Niki de Saint-Phalle, Place Stravinsky, Paris
Place Stravinsky, Paris
0

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement streetaroid categorie dans obsolescence programmée.