Un nouveau film noir et blanc chez PO ?

12 août 2019   1 commentaire   permalink

Début août, PO invite ses utilisateurs à tester 3 nouveaux films beta … Deux « mixtures » différentes du Color600 en version i-type (donc pas pour moi qui utilise les vieux SX70 avec batterie incorporée dans le film) et un film BW.

Le BW n’est (était ?) pas ma tasse de thé … d’abord pour le noir et blanc 🙂 , puis pour sa non-stabilité dans le temps avec un virage sépia rapide et pas vraiment désiré (par moi) et finalement la vie en couleurs c’est cool … non ?

Curieux, j’ai commandé 2 packs (oui, chez PO, on paie pour être testeur) et la premier photo (une hémérocalle de mon jardin) semble prometteuse (mollette darken/lighten en position mediane) …

Hemerocalle

En passant, je dois reconnaître que j’ai de grosses difficultés à scanner du noir et blanc … avec du noir, du vrai, et du blanc, du vrai aussi, et des gris … est-ce mon scanner, moi ou une malédiction d’origine inconnue mais un voile coloré à tendance à s’imposer … donc, si vous l’apercevez, dites-vous qu’il s’agit vraiment d’un noir et blanc …

Le lendemain, j’enfourche mon vélo pour une petite balade …

Balade (Tournai)
Balade (Tournai)
Balade (Tournai)
Balade (Tournai)

En observateurs avertis, vous avez constaté quelques zones légèrement surexposées sur certaines photos et pourtant j’utilise la frog tongue de PO … Le film apprécie qu’on insiste sur le darken (une graduation … mais cela doit dépendre de votre appareil … pour moi c’est un SX70 modifié 600).

Une dernière photo … j’aurais apprécié un meilleur contraste … le Pont des Trous, monument emblématique de Tournai en cours de démolition ( ils disent déconstruction …) pour l’adapter au passage de péniches de plus fort tonnage …

Balade (Tournai)

Maintenant reste à voir comment vont évoluer les polas … sepia ou non ?

0

Impossible Project, noir et blanc et … Kyoto

3 octobre 2018   0 commentaire   permalink

Suis-je en froid avec le noir et blanc ? Il est vrai que le noir et blanc n’est pas vraiment ma tasse de thé. En parcourant ce blog, vous l’aurez remarqué. Le noir et blanc introduit-il une composante esthétique, une distance non désirée par rapport à la/ma réalité (il m’arrive aussi de broyer du noir … mais en couleur) … peut-être ? La question reste ouverte.

Cela étant, vous (oui, vous êtes plus que 2 à parcourir ce blog quotidiennement 😉 ) l’aurez remarqué, il y a peu je publiais quelques photos de l’exposition Strokar Inside … le vrai noir et blanc instantané du film Fuji FP-3000B. Une sensibilité (ISO 3000) supérieure qui vous permet de photographier dans une demi-pénombre sans flash, sans trépied. Hélas, Fuji en a stoppé la production et le film en version expired se retrouve sur le net à un prix à faire verdir le caviar.

Polaroid Originals aussi a son black and white. Je ne sais pas ce que valent les nouvelles mixtures car mes derniers essais remontent à 2017 (avec des films 11/2016 et 03/2017). A cette époque le film s’éjectait en noir et blanc, puis, très vite, virait au simili-sépia pas vraiment joli (?) et ce d’autant plus vite que la photo était exposée à la lumière. Triste paradoxe … on évite le numérique et ses photos oubliées au fond d’un disque dur et on se retrouve avec de l’analogique et des photos condamnées à rester dans le noir au fond d’une boîte).

C’est donc du fond d’une boîte que j’ai ressorti ces quelque photos (films Impossible Project BW600) … Kyoto 2017, une brocante dans le temple Chion-Ji et le temple Arashiyama …

Flea market at Chion-Ji Arashiyama temple (Kyoto, Japan)

Flea market at Chion-Ji Arashiyama temple (Kyoto, Japan)

Flea market at Chion-Ji, Kyoto (Japan)

Arashiyama temple (Kyoto, Japan)

Arashiyama, Kyoto

0

Strokar Inside #1

17 septembre 2018   2 commentaires   permalink

Le lieu … un ex-supermarché urbain condamné et vide … des projets en attente d’assentiment urbanistique.

Le projet … livrer les murs à des street artistes, exposer, en faire un lieu événementiel, … oui, c’est tendance 😉

Où ? À Bruxelles.

Quand ? Maintenant et jusqu’à ce que les démêlés urbanistico-administratifs trouvent une solution. A Bruxelles ça peut être long … ou pas.

Quoi ? Strokar Inside à Bruxelles (détails pratiques ici).

Et moi ? Le lieu n’est pas vraiment pola-friendly … les photons y sont relativement rares. J’ouvre mon frigo et en extrait un des rares derniers packs périmés (2015) de film Fuji FP-3000B suffisamment sensible pour que je ne doive pas utiliser de flash (que je n’ai pas) sur un Polaroid 250. À tout hasard j’emporte un SLR680, sachant que le flash n’assurera qu’à 2-3m … et encore.

Pour ce premier, billet (oui il y en aura un second), la confrontation entre ces deux appareils …

Eric Lacan, à elle toute seule cette œuvre vaut le détour, un chaton et un crâne, que vouloir de plus …

at Strokar Inside (Brussels)

Eric Lacan at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni a peint trois fresques inspirées des plus grands maîtres flamands comme cet Homme au turban rouge, un tableau du peintre primitif flamand Jan van Eyck, réalisé en 1433 …

By Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Levalet est un peu partout … il erre dans les rayons disparus en quête de … quoi ?

at Strokar Inside (Brussels)

Levalet at Strokar Inside (Brussels)

Et Gregory Watin …

at Strokar Inside (Brussels)

Gregory Watin at Strokar Inside (Brussels)

0

Polaroid Week … printemps 2018

29 avril 2018   0 commentaire   permalink

Une année a 365 jours (les bonnes 366), 12 mois, 52 semaines et 2 Polaroid Weeks. Pourquoi pas ?

J'avoue que toutes mes semaines sont Polaroid, du moins dans ma tête. Hélas (heureusement ?), la banalité du quotidien s'impose souvent et le clic salvateur s'avère alors bien vain et inutile.

La Polaroid Week de printemps (2018) débute le 22 avril et impose de poster par jour au maximum 2 photos inédites sur Flickr … Question photos inédites, j'en ai … y'a plus qu'à scanner 😉

Le pola à moi, c'est l'instant de vie, vite capturé, vite mis en bouteille … du bon, du moins bon, du raté … du Polaroid ou, éventuellement du Fuji … de l'inerte (ne vole-t-on pas l'âme dans un portrait ?) … pas de mise en scène (l'instant nous surprend naturellement … à nous de lui rendre la pareille) … de l'inattendu dont la chimie du pola a le secret … du tout, du rien, varié comme la vie … de la ville, du Streetart et plus si affinité.

Day #1 … Commençons par 2 coups de cœur à Ostende. Oui, il s'agit de deux fresques dans le cadre du Crystal Ship … Matthew Dawn et A Squid Called Sebastian … du pola mais aussi du Fujifilm

 

 

Day #2 … Les premières journées de printemps, c'est un (mon) magnolia qui s'enflamme … pour quelques jours seulement …

 

 

Day #3 … Il y a quelques mois c'était la Birmanie. Bagan, ses stupas, ses bouddhas et leurs mains …

 

 

Day #4 … Dans les brumes d'Artxanda, un petit matin à Bilbao …

 

 

Day #5 … Ostende …

 

 

Day #6 … Au fond des boîtes sommeillent encore des polas non scannés … les souvenirs reviennent … Japon 2017, au bord de la rivière aux canards à Kyoto … oui, c'est (c'était) du black and white (ni vraiment black, ni vraiment white en fait) d'Impossible Project …

 

 

… déjà fini !

 

0

#japon2017# … Mes polas, Kyoto Station #2

12 juin 2017   0 commentaire   permalink

Site inspirant ? La gare de Kyoto reste pour moi un symbole du Japon moderne. Une architecture audacieuse, ouverte, métallique et minérale, alimentée par le flux continu de la foule.

Quelques polas (revoir le premier billet) où l'individu tente d'exister dans le cœur de cette cathédrale technologique …

 

 

 

 

… mais pas que …

 

 

 

0

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag bw dans obsolescence programmée.