Du pola en intérieur … expo Sueños de Jef Aerosol

14 juin 2019   3 commentaires   permalink

C’est dans un cadre assez particulier que Jef Aerosol a recréé son monde d’artiste … en effet, une église n’est pas nécessairement le lieu attendu pour une expo streetart … et pourtant …

C’est donc dans l’église Notre-Dame de Lourdes à Marquette-lez-Lille que se tient encore pour quelques jours l’exposition Sueños

L’intérieur n’est pas le lieu priviligié pour les polas friands de photons. L’usage du flash a tendance à brûler le sujet proche et plonger l’arrière-plan dans le noir absolu.

C’est donc avec trois appareils que j’ai pris quelques risques : un polaroid 250 avec des films Fuji FP-100C (expirés hélas) sans flash, un SX70 modifié 600 avec le FlashBar de Mint et un Spectra Image Elite (flash on), et pas de trépied.

J’avoue qu’une fois de plus le Spectra est assez bluffant (une des raisons pour lesquelles je l’utilise essentiellement pour des photos de famille).

Expos Sueños by Jef Aerosol (Marquette-Lez-Lille)

… au travers du pochoir …

Expos Sueños by Jef Aerosol (Marquette-Lez-Lille)

Le pola 250 a fait de son mieux mais, sans flash, la tâche était proche de l’impossible

Expos Sueños by Jef Aerosol (Marquette-Lez-Lille)
Expos Sueños by Jef Aerosol (Marquette-Lez-Lille)

et finalement le SX70 (modifié 600) … la FlashBar a tendance à brûler le devant de la scène (mon SLR680 était indisponible. Dommage).

Expo Sueños by Jef Aero
Expo Sueños by Jef Aero
Expo Sueños by Jef Aero
Expo Sueños by Jef Aero
Expo Sueños by Jef Aero

… table de travail façon Jef Aerosol … bonnes influences 😉

Expo Sueños by Jef Aero

Et l’expo ? Super !!! (Ça donne ça en numérique)

1+

BIAM 2019 … Tlacolulokos …

23 mai 2019   0 commentaire   permalink

Après l’hiver, il est temps de revivre en couleurs et si ces couleurs ont la vitalité du soleil sud-américain, pourquoi pas ?

À Lille, pour la 4ème mouture de la BIAM (Biennale Internationale d’Art Mural), le Collectif Renard a invité les mexicains du collectif Tlacolulokos …

Tlacolulokos (BIAM #4, Lille)

Descendants des indiens Zapothèques, Dario Canul et Cosijosea Cernas, fondateurs du collectif Tlacolulokos, proposent une immersion dans la culture de rue très présente à Oaxaca. Cette ville-état du Mexique, théâtre d’un soulèvement populaire important en 2006, porte en elle les stigmates de cette révolution de laquelle sont nées plus de 300 assemblées sociales, urbaines et rurales, en faveur des organisations indigènes. Les émeutes sont aujourd’hui oubliées mais les murs de Oaxaca parlent encore. (OpenAgenda)

Ils ont réalisés 3 grandes fresques murales (Maison Folies Moulins, le mur du Flow et à la sortie du métro Grand Palais) où se retrouvent leur vécu … solidarité, révolte, traditions, oppression, violence, mysticisme … (on peut aussi les retrouver en exposition à l’Hospice Comtesse jusqu’en août 2019)

« La terre appartient à celui qui la travaille … » clament-ils …

by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)

mais tout travail demande pause et réflexion …

Tlacolulokos (BIAM #4, Lille)
By Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)
by Tlacolulokos at Lille (BIAM 2019)

0

Nouvelles fresques murales à Roubaix …

17 novembre 2018   0 commentaire   permalink

Un billet précédent était totalement dédié à cette nouvelle fresque roubaisienne de Jimmy Cochran (aka JimmyC), un portrait assez remarquable de Camille Claudel.

Deux autres fresques intéressantes, de styles très différents, sont apparues ces derniers mois …

la première, pleine de poésie, une collaboration entre Benjamin Duquenne et Nean …

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

By Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

Benjamin Duquenne and Nean (Roubaix, France)

La deuxième, le Crash Test Baby de Gutter Reaphe Sorka et Zuba du collectif Des Friches et des Lettres

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Crash Test Baby (Roubaix, France)

Collectif Des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

Bebe Crash Test by Collectif des Friches et des Lettres (Roubaix)

0

Strokar Inside #1

17 septembre 2018   2 commentaires   permalink

Le lieu … un ex-supermarché urbain condamné et vide … des projets en attente d’assentiment urbanistique.

Le projet … livrer les murs à des street artistes, exposer, en faire un lieu événementiel, … oui, c’est tendance 😉

Où ? À Bruxelles.

Quand ? Maintenant et jusqu’à ce que les démêlés urbanistico-administratifs trouvent une solution. A Bruxelles ça peut être long … ou pas.

Quoi ? Strokar Inside à Bruxelles (détails pratiques ici).

Et moi ? Le lieu n’est pas vraiment pola-friendly … les photons y sont relativement rares. J’ouvre mon frigo et en extrait un des rares derniers packs périmés (2015) de film Fuji FP-3000B suffisamment sensible pour que je ne doive pas utiliser de flash (que je n’ai pas) sur un Polaroid 250. À tout hasard j’emporte un SLR680, sachant que le flash n’assurera qu’à 2-3m … et encore.

Pour ce premier, billet (oui il y en aura un second), la confrontation entre ces deux appareils …

Eric Lacan, à elle toute seule cette œuvre vaut le détour, un chaton et un crâne, que vouloir de plus …

at Strokar Inside (Brussels)

Eric Lacan at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni a peint trois fresques inspirées des plus grands maîtres flamands comme cet Homme au turban rouge, un tableau du peintre primitif flamand Jan van Eyck, réalisé en 1433 …

By Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Levalet est un peu partout … il erre dans les rayons disparus en quête de … quoi ?

at Strokar Inside (Brussels)

Levalet at Strokar Inside (Brussels)

Et Gregory Watin …

at Strokar Inside (Brussels)

Gregory Watin at Strokar Inside (Brussels)

0

Mon arbre …

21 février 2017   0 commentaire   permalink

Excusez ce « mon » appropriateur (ça existe ? … Non … faudrait l'inventer), mais à force de le rencontrer quasiment tous les dimanches une certaine complicité s'est créée …

Chaque semaine, quelques centaines de kilomètres et c'est l'immersion dans un nid de coucous. Je deviens transparent, inexistant, malgré la cuillère au bout de ma main qui, elle, est reconnue et, parfois, appréciée. Parfois, aussi, un éclair (illusion ?) au fond des yeux. Souvent des cris, des borborygmes. Et puis le sommeil …

Fin de partie …

Quittant le nid, c'est au pied de cet arbre que je reprends mon souffle et retrouve ma réalité …

Atteint lui aussi de vieillissement, le soufflet de mon Polaroid 250 est sujet à des fuites de lumière (terme mal choisi pour qualifier une intrusion intempestive de photons) … oui, tout fout le camp …

 

Mais ce n'est pas une raison pour ne pas tester la double exposition … Minéral vs végétal

 

Et avec un SX70 toujours fougueux … En hiver …

 

… ou pas …

 

0

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag polaroid 250 dans obsolescence programmée.