#Japon2019# … C’étaient les premiers jours …

27 novembre 2019   3 commentaires   permalink

Ça y est … 15.000 kms … ça fait beaucoup et ça fait long . On devrait parler de durée réelle et durée ressentie et là ça fait vraiment long (de porte à porte … départ le mardi à 11h du matin et arrivée le mercredi à 21h) … un mix d’attentes, de sommeils et de repas alternés.

Jeudi matin … une petite nuit dans un hôtel bien japonais et un soupçon de jetlag, un petit déjeuner à la japonaise (riz, légumes marinés, soupe miso … et pour les courageux des petits sandwich – du moins ça ressemble à du pain 🙂 – préfourrés margarine, beurre de cacahuètes, pâte de pruneaux, omelette ou thon, apparemment synthétiques … aauughhh …). Les pancakes confiture ce sera pour une autre fois. Vite sortir, observer, humer … vivre ou revivre ?

Première sortie (désolé, pour les photos de spots incontournables cherchez dans Google Image … ils sont bien meilleurs que moi. Je me contente de fixer des instants banals, bien à moi).

Le ciel ou la rue … que regarder … faut choisir …

Ikebukuro …

Ikebukuro, Tokyo, Japan
Ikebukuro, Tokyo, Japan
Ikebukuro, Tokyo, Japan

Shibuya, le chien fidèle et LE carrefour …

Hachiko at Shibuya, Tokyo, Japan
Shibuya, Tokyo, Japan
Shibuya, Tokyo, Japan
Shibuya, Tokyo, Japan

Un peu de calme à Yanaka, un cimetière mais pas que …

Yanaka cemetery, Tokyo, Japan
Yanaka cemetery, Tokyo, Japan
Yanaka, Tokyo, Japan
Yanaka, Tokyo, Japan

1+

#miscelleanees# … Octobre 2019

1 novembre 2019   1 commentaire   permalink

Ça plane pour moi … 25 jours de vacances … le Japon une fois de plus 🙂

Un billet sortant de l’ordinaire … plein de polas mais sans polas (ils sont tous là entassés devant moi qui jette un regard tantôt sur la pile tantôt sur le scanner … va falloir s’y mettre.

Le 1 à 11h du matin nous quittons notre patelin sous une drache plus que nationale (après la sécheresse, ce sont les betteraves qui vont morfler) … Bruxelles-Dubai puis Dubai-Tokyo … pour arriver à destination le 2 à 21h. Décalage horaire, escale et attentes diverses ont siphonné quasiment 2 jours de ma vie … Sans compter cette poussée de jalousie quand on vous fait passer par la classe business pour gagner votre siège (sauf sur l’A380 … les nantis sont à l’étage 🙂 ) Et ce fol espoir que vous aurez droit à plus de 80cm et, mieux encore, que vous n’aurez pas de voisin et que vous pourrez vous étendre sur deux sièges. Finalement, il ne vous reste qu’à dormir si vous pouvez (ce n’est pas mon cas), à vous gaver de film (n’allant jamais au cinéma, je pourrais assouvir mes manques … et bien non, si c’est ça le cinéma …).

15000 Kms (j’ai pas vraiment vérifié … plus de 15h d’avion à pas loin de 900km/h plus tard ça devrait le faire. Mais est-ce une vitesse au sol ou en l’air ?) … mon empreinte carbone en a pris un sacré coup. Promis, j’éviterai les sashimis de baleine … Arrivée au pays du soleil levant à l’heure où il se couche … ça dévarie et puis il y a le jetlag …

Instant Memories ... Japon 2019, le vol

J’apprends horrifié que Polaroid Originals abandonne la production de films Spectra … sighhh … triste époque.

Du 2 au 10 … Tokyo … la Ville … ça grouille, ça bruisse, ça roule à gauche, ça ne dort pas beaucoup … des lumières, du bruit … mais pas comme chez nous. Le Japon c’est … différent.

Ikebukuro mon « home sweet home » local …

Instant Memories ... Japon 2019, Toyoko-Inn Ikebukuro

Le 5 … le calme, le cimetière Yanaka, et la cohue, Asakusa … Oui, je préfère le calme …

Instant Memories ... cimetière de Yanaka , Japon (5/10/2019)

Le 6 … Harajuku, Omotesando … il faut savoir s’échapper du flot de passants, s’engager (se perdre … sans wifi, Google ne peut pas grand chose) dans des petites rues et retrouver un semblant de calme et un Japon qu’on aime … et aussi un peu de streetart (le Japon est trop triste pour l’amateur. Heureusement qu’il a de nombreux autres atouts) avec Alex Face …

Instant Memories ... Japon 2019 ... Harajuku

Le 8 … balade à Nakameguro (un petit canal charmant bordé de cerisiers … plus en fleurs) et Daikanyama et le T-site avec la librairie Tsutaya (imaginez un très vaste espace feutré, cosy, bourré de livres consultables – en anglais aussi dans les rayons art/photo/architecture/cinéma/tourisme – , avec des fauteuils, des tables de travail, du wifi gratuit, un Starbucks intégré) …

Instant Memories ... At Daikanyama T-site, Tokyo 08/10/2019)

Le 9 … le temple Hie Jinja dans le quartier d’Akasaka … imaginez un quartier d’affaire, moderne style gros immeubles de sociétés, calme (non ce n’est pas Shinjuku), et puis entre deux immeubles un escalier, des toris et plus haut un temple apparemment délaissé par les touristes 🙂

Hie Jinja shrine, Tokyo, Japan

Le 10 … en route pour Takamatsu (la session d’automne de la triennale d’art de Setouchi à lieu sur diverses îles autour de Takamatsu) en Hikari … 4h qui vous font aimer le train … et la météo qui parle d’Hagibis, le super typhon …

Instant Memories ... Nozomi-Shinkansen to Takamatsu

Le 11 … Hagibis se rapproche mais, oui, on peut encore utiliser le ferry pour aller sur la petite île d’Ogijima … profitons-en (et un pack film -acheté au Loft de Tokyo – pas totalement cool) …

Instant Memories ... Ogijima Island, Japan

Le 12 … la mer s’agite (modérément) … les ferries circulent mais le retour n’est pas garanti, les speed boats restent au quai et … nous aussi. On en profite pour visiter le jardin Ritsurin … un régal …

Instant Memories ... Takamatsu

Le 13 … le typhon s’écarte mais Tokyo souffre beaucoup. Visite de l’ile de Naoshima … des citrouilles mais pas que …

Instant Memories ... Pumpkins by Yayoi Kusama at Naoshima, Japan

Le 14 … île de Teshima et son musée … sur le curseur de l’agitation japonaise il y a d’un côté l’horreur des pachinkos slots (ces temples des machines à sous … superlatifs de lumières et de bruits. L’enfer doit y ressembler) et de l’autre le Musée de Teshima (l’indescriptible émotion partagée et prolongée devant le parcours d’une simple flaque d’eau) …

Le 16 … en route pour Kyoto (et le charme du bus 5 qui bien que bondé peut toujours accepter des passagers). Et mon ekiben à moi. Oui, j’ai honte …

Instant Memories .... From Okayama to Kyoto

Le 17 … Yasaka-jinja shrine

Instant Memories ... Maruyama Park, Kyoto, Japan

Le 18 … Heian shrine et le le marché de poterie de Ymashina.

Pottery Market at Yamashîna, Kyoto, Japan

Le 19 … Chion-In …

Le 20 … train local pour Uji, cité de Murasaki Shikibu et du Dit du Genji, le temple Byodo-In et la la rivière Ujigawa (et ses ponts rouges) …

Uji, Japan

Le 21 … un marché aux puces, le Toji Flea Market et le Nanzen-Ji et le balcon de la porte Sanmon (mon SX70 demande grâce … burn-out ou plus ?) …

Instant Memories .... Toji temple Flea market, Kyoto, Japan
Instant Memories ... Nostalgia ... when your SX70 seems so tired ....

Le 23 … Arashiyama et le pont Togetsu représenté par Hokusaï …

Instant Memories ... Arashiyama, Japan

Les 24 et 25 … retour au pays … jetlag on remet ça.

En prime, quelques photos numériques sur Flickr

Le 30 … les p’tiots à la maison. Va falloir assurer …

1+

#japon2017# … Dans les rues de Tokyo

14 octobre 2017   0 commentaire   permalink

Qu'est-ce qu'un instant ? Capital, parfois, ou pas grand chose, souvent, … Il a été et ne sera plus.

 

Ainsi ces instantanés tokyoites, figés par le Polaroid … que ce soit à Ikebukuro …

 

 

 

… Harajuku …

 

 

… Shibuya …

 

… ou Asakusa …

 

0

#japon2017# … Où il est question de polaroids, de sushis et de haïkus …

23 juillet 2017   0 commentaire   permalink

 

Sur la cloche du temple

S’est posé un papillon

Qui dort tranquille.

Yosa Buson ( 1716-1783 )

Le Japon c'est … Il y a les mots. Pas toujours … Il y a bien les haïkus sorte de sushis poétiques. Une bouchée suffit. Mais parfois le ressenti relève de l'indicible, du moins pour un non-poète tel que moi. Heureusement, il y a les polas 😉

Dénigrer autrui ?

Je me lave l’esprit

En écossant mes pois.

Nakatsuka Ippekiro ( 1887-1946 )

 

 

 

 

 

 

 

{Polaroid SX70 ND filter / Film TIP Color600}

0

#japon2017# … Mes polas, au ras du sol …

21 juin 2017   0 commentaire   permalink

Il y a pas mal d’années, j’avais lu quelque chose sur Pierre Alechinsky … Il disait être inspiré par les bouches d’égout de certaines grandes villes jusqu’à en prendre les empreintes pour les réutiliser dans ses oeuvres (admirables). Dernièrement, ce jeune (pour l’esprit, l’humour, la créativité) vieillard (pour l’expérience, la sagesse), à l’occasion de l’expo Palimpsestes au Centre de la Gravure et de l’Image Imprimée à La Louvière, redisait son plaisir de reproduire les surprenants graphismes de ces bouches d’égout … (Pour les amateurs d’Alechinsky, en téléchargement le catalogue de l’expo Pierre Alechinsky : margin and center au Guggenheim Museum en 1987)

« On marche dans les villes et on ne les regarde pas. On ne se rend pas compte qu’il y a là une imagerie étonnante. Quand j’en repère une, il n’y a pas dix manières de faire. Je me retrouve a quatre pattes au sol, à hauteur de chien, avec mon papier, ma brosse et mon encre de Chine. Mais il faut faire ça très tôt pour qu’il n’y ait pas de circulation … » (Interview de Pierre Alechinsky, journal Le Soir)

Parfois les moins grands esprits rencontrent les grands esprits … Quelque semaines avant durant mon petit périple japonais j’avais moi aussi flashé sur ces bouches d’égout jusqu’à en prendre une série de polas sous les regards (toujours) dignes, parfois surpris de japonais (il faut dire que la mentalité japonaise est étonnamment assez surprenante et permet dans de nombreux domaines beaucoup, beaucoup de fantaisie).

Place à quelques pola-estampages … Tokyo, Kyoto et Fukuoka (et quelques autres ici)

 

 

 

 

{Polaroid SX70 modif. 600 / Film TIP Color600}

 

0

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag tokyo dans obsolescence programmée.