Strokar Inside #1

17 septembre 2018   0 commentaire   permalink

Le lieu … un ex-supermarché urbain condamné et vide … des projets en attente d’assentiment urbanistique.

Le projet … livrer les murs à des street artistes, exposer, en faire un lieu événementiel, … oui, c’est tendance 😉

Où ? À Bruxelles.

Quand ? Maintenant et jusqu’à ce que les démêlés urbanistico-administratifs trouvent une solution. A Bruxelles ça peut être long … ou pas.

Quoi ? Strokar Inside à Bruxelles (détails pratiques ici).

Et moi ? Le lieu n’est pas vraiment pola-friendly … les photons y sont relativement rares. J’ouvre mon frigo et en extrait un des rares derniers packs périmés (2015) de film Fuji FP-3000B suffisamment sensible pour que je ne doive pas utiliser de flash (que je n’ai pas) sur un Polaroid 250. À tout hasard j’emporte un SLR680, sachant que le flash n’assurera qu’à 2-3m … et encore.

Pour ce premier, billet (oui il y en aura un second), la confrontation entre ces deux appareils …

Eric Lacan, à elle toute seule cette œuvre vaut le détour, un chaton et un crâne, que vouloir de plus …

at Strokar Inside (Brussels)

Eric Lacan at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni a peint trois fresques inspirées des plus grands maîtres flamands comme cet Homme au turban rouge, un tableau du peintre primitif flamand Jan van Eyck, réalisé en 1433 …

By Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Andrea Ravo Mattoni at Strokar Inside (Brussels)

Levalet est un peu partout … il erre dans les rayons disparus en quête de … quoi ?

at Strokar Inside (Brussels)

Levalet at Strokar Inside (Brussels)

Et Gregory Watin …

at Strokar Inside (Brussels)

Gregory Watin at Strokar Inside (Brussels)

0

Le 3 à La Roche-Bernard

12 septembre 2018   0 commentaire   permalink

Au point du jour, d’Artagnan sella lui-même Furet, qui avait fait bombance toute la nuit et dévoré à lui seul les restes de provisions de ses deux compagnons.
Le mousquetaire prit tous ses renseignements de l’hôte, qu’il trouva fin, défiant, et dévoué corps et âme à M. Fouquet.
Il en résulta que, pour ne donner aucun soupçon à cet homme, il continua sa fable d’un achat probable de quelques salines.
— S’embarquer pour Belle-Isle à La Roche-Bernard, c’eût été s’exposer à des commentaires que peut-être on avait déjà faits et qu’on allait porter au château.

Le Vicomte de Bragelonne, Alexandre Dumas

J’avoue, mon entrée dans La Roche-Bernard fut plus discrète … un après-midi calme et ensoleillé, rues désertes (pas loin d’entre-apercevoir des virevoltants … vous savez ces boules épineuses qui balaient le désert dans les westerns de Morricone), point de Fouquet à l’horizon, maisons aux volets souvent fermés. Nada. Ètait-ce l’heure de la sieste pour les rochois.es ?

Quant à mon Furet à moi, juste un plein … au prix du fourrage oui, elle avait fait bombance aussi.

Il n’entrait d’ailleurs pas dans mes intentions d’embarquer pour Belle-Isle. Juste parcourir le petit bourg …

Et ce fut un nouveau numéro pour ma numérologie des rues … le 3 …

Le 3, La Roche-Bernard

La Roche-Bernard

La Roche-Bernard (France)

La Roche-Bernard

La Roche-Bernard

0

#miscelleanees# … août 2018

8 septembre 2018   0 commentaire   permalink

Notre planète ne va pas bien … elle a la fièvre et refuse l’aspirine. Elle attend de nous plus qu’un geste et nous (moi le premier … enfin, un peu derrière Trump) ne faisons pas grand chose. Inertie pour beaucoup, inconscience pour d’autres, déni aussi ou encore mauvaise volonté …

Canicule, qui pour les anciens était due à l’étoile Sirius (ou canicula) … C’est pas nous, c’est elle la responsable. Ouf …

Donc août est là et nous aussi …

Le 2, … un passage à Moorsele/Wevelgem. “Julie met de rozen” (“Julie avec les roses”), un mural de Nils Westergard …

Julie met de rozen, Nils Westergard, Wevelgem

Le 4, … Bruxelles et la gare (un grand mot … soit – ou soient ? … j’hésite – 2 quais et c’est tout) de Meiser reliftée par la bande de Propaganza … des magiciens assurément …

Gare Meiser, Brussels

Le 10, … à Lille …

Lille

Le 16, … en route pour Biscarrosse (Fouette cocher !) avec les p’tiots 🙂 …

Biscarosse-plage

La Roche Bernard …

La Roche-Bernard (France)

… et puis Larmor Baden …

Ile Berder, Larmor Baden (France)

et l’ile Berder …

Ile Berder, Larmor Baden (France)

… Vannes, ses maisons à colombages …

Vannes

… mais aussi un mural de Dourone 😋 …

By Dourone at Vannes

En remontant vers le nord, Saint Jean d’Angély …

Saint Jean d'Angely (France)

Saint Jean d'Angely (France)

Et puis, pour finir, la plage de Franceville Merville et ses corbeilles …

Corbeilles at Franceville-Merville (France)

Retour au pays le 30 et le 31 bref passage à BXL pour quelques polas supplémentaires du travail de Propaganza à la gare Meiser. Et spécialement pour Castar , ce Pola (Polaroid 330, Fujifilm FP-100C) de son travail …

By Castar, Gare de Meiser, Brussels

Août s’achève … normal. Septembre sera pas trop gai pour moi, un peu plus pour le corps médical 😉 et puis la vie reprendra. Hiver … patiente encore un peu …

1+

#streetaroid# … Alechinsky façon « mural »

4 septembre 2018   0 commentaire   permalink

Un arbre bleu a travers lequel se révèle le ciel bleu … c’est, je crois, ce que voulait Alechinsky lorsqu’il réalisa en 2010 à Paris 5e cette œuvre surprenante de simplicité, de profondeur et d’actualité … apporter à la ville, le bleu, la nature, le ciel et l’oxygène.

Elle est illustrée par un poème de Yves Bonnefoy … les œuvres semblent se renvoyer la balle … l’image, les mots … les mots, l’image …

Passant
regarde ce grand arbre
et à travers lui
il peut suffire.

Car même déchiré, souillé,
l’arbre des rues,
c’est toute la nature,
tout le ciel,
l’oiseau s’y pose,
le vent y bouge, le soleil
y dit le même espoir malgré
la mort.

Philosophe,
as-tu la chance d’avoir arbre
dans ta rue,
tes pensées seront moins ardues,
tes yeux plus libres,
tes mains plus désireuses
de moins de nuit.

Yves Bonnefoy, La longue chaîne de l’ancre (Mercure de France

et un Pola SX70 …

L’arbre bleu, Alechinsky

0

#streetaroid# Peanuts Pop …

2 septembre 2018   0 commentaire   permalink

Cela fait déjà quelques décennies que les Peanuts me suivent … mon sweat jaune lorsque j’usais mes fonds de culotte sur les bancs de l’univ ou cette mascotte de Charlie Brown encore sur mon vieux PC.

On a les maîtres qu’on mérite ou que la destinée nous a désignés … Michel Onfray et moi n’avons certainement pas tété au même sein …

Et pourtant, quelqu’un qui dit

Learn from yesterday, live for today, look to tomorrow, rest this afternoon.

ou encore …

Don’t worry about the world coming to an end today. It’s already tomorrow in Australia.

n’est pas loin d’une vérité essentielle 😉

Matt Gondek a une vision plus ambiguë. Que se cache-t-il sous la couche “lovable loser” ?

By Matt Gondek, Paris 13

By Matt Gondek, Paris 13

By Matt Gondek, Paris 13

1+