#miscelleanees# … Juillet 2018

9 août 2018   0 commentaire   permalink

Juillet, le temps des vacances … soleil, chaleur, et les p’tiots … que vouloir de plus ?

A défaut d’expéditions lointaines, les hémérocalles du jardin impressionnent mes polas … du SLR680 et du SX70 …

Et en pola expiré (07/2009) … on aime … ou pas …

Le 6 … horreur … ce blog se résume à une page blanche (la classique (?) error 500) à la fois dans la partie publique et dans la partie administration … plus d’accès sauf par FTP ou par le manager d’OVH. Geek superficiel, je ne parle pas le langage codé pratiqué sur les serveurs (d’autant plus qu’une virgule mal placée, un irrespect syntaxique et tout explose ou implose). Je m’y aventure donc sur la pointe des pieds. N’ayant pas accédé au site dans les jours précédents … serais-je hacké ? Contact au support OVH … (le 9 j’attends toujours une réponse). Entre-temps, un peu de reflexion, une minutieuse 😉 enquête, quelques forums, quelques tutos (plein de solutions miracles … mais pas pour un mécréant comme moi) , des soupçons (hypothèse : mon hébergement OVH sature et les mises à jour automatiques de WordPress se plantent …) puis quelques délicates (gare au clic qui tue) manipulations, un peu de ménage FTP et … miracle, la page blanche disparaît et mon cher blog réapparaît … ouf. Ah oui, OVH me contacte enfin pour me dire que tout semble fonctionner 🙂

Un jour de répit et repage blanche. J’en reviens à mon hypothèse et je passe à une formule d’hébergement OVH supérieure … ça marche … (maj … au 8 août ça marche toujours). Il suffisait donc de passer à la caisse … cool !

Le 8, … ils s’en vont. 1 mois à Sébastopol … c’est long.

Le 12,13 … Bruxelles …

… et fini le mondial (bravo, les diables) … ouf …

Le 16 … Et là ça se confirme mon SX70 modifié 600 et mon SLR680 fatiguent … nécessité de pousser le darken à fond pour avoir une photo bien contrastée … la cellule sûrement. Heureusement un maître du pola pourrait m’arranger ça. Départ pour la France …

Le 17 … et moi aussi je m’en vais vers la France (ça faisait longtemps mais pour pas longtemps). En espérant que la vague bleu-blanc-rouge (il y avait une équipe qui voulait gagner le mondial et une autre qui voulait jouer du beau football et ce fut France-Belgique … enfin, c’est ce qu’on dit ici. Moi et le foot faisant plus que 2, je ne me permettrais pas d’émettre un avis 😉 ) se calme … Donc Paris et grand soleil (aïe … pas top pour les polas). Y’a de la canicule dans l’air …

Place de la Contrescarpe, Paris

Eddie Colla dans le marais …

Je profite de la super galerie à ciel ouvert du 13e pour claquer un de mes derniers films Fuji FP-100C (avec un polaroid 330) … Oui, ça en vaut la peine 🙂 D*Face …

… Jana et JS …

Seth dans le 13e …
Seth (Butte aux Cailles, Paris 13)
et le Lavomatik …
Raf au Lavo//matik (Paris 13)
Autre galerie, un peu plus éphémère … l’exposition Illustres ! au Panthéon … plus de 20 pochoirs de C215 autour de ce sublime bâtiment …

Illustres! (Mirabeau)  C215 (Pantheon, Paris)

Et mon SX70 modifié 600 me revient … l’œil frais (oui, à son âge, la cataracte était proche). Merci monsieur Sébastien (babas92).

Le 28 … Lille et, apparemment, Clet Abraham y est passé récemment …

Clet Abraham (Lille)

Et la chaleur s’amplifie … canicule et réchauffement climatique font le buzz.

0

Kanal-Centre Pompidou, Bruxelles

14 juillet 2018   0 commentaire   permalink

Quand un bâtiment emblématique reprend vie, ambitionne de s’intégrer dans la vie culturelle c’est … cool. C’est ainsi que l’ancien garage bruxellois Citroen-Yser – de l’espace, beaucoup d’espace, de larges surfaces vitrées – en partenariat avec le Centre Pompidou viendra dans quelques années, comme nouveau musée, prendre sa place dans la vie culturelle bruxelloise.

Au début des années 1930, André Citroën achète le terrain de la place de l’Yser. Un lieu idéal pour sa nouvelle usine automobile qui sera, pendant une longue période, la plus grande d’Europe. En collaboration avec l’architecte français Maurice-Jacques Ravazé, les architectes belges Alexis Dumont et Marcel Van Goethem dessinent un énorme complexe de 16.500 m², essentiellement constitué de verre, d’acier et de béton, qui entend correspondre à l’esprit moderniste de l’époque. Au cœur du bâtiment, un gigantesque hall des ateliers où étaient fabriquées les voitures, avant d’être exposées dans le showroom, à l’époque constitué d’un seul rez-de-chaussée. Après la Deuxième Guerre mondiale et l’occupation du bâtiment par l’armée allemande, le showroom fut subdivisé en plateaux supplémentaires pour augmenter les surfaces nécessaires aux activités du garage. (Website Kanal)

En attendant le début des travaux (juin 2019) le site a ouvert ses portes et accueille déjà le public … dans un environnement industrielo-urbex (je me comprends), on peut parcourir ces milliers de m² sur plusieurs niveaux parsemés d’œuvres (César, Tinguely, … merci Centre Pompidou) d’art brut, d’expériences artistiques surprenantes disséminées dans les ateliers de carrosserie, dans les vestiaires, …

 

{Polaroid SX70 / Film PO SX70 Color}

 

 

 

 

 

 

{Polaroid SLR680 / Film PO Color600}

 

0

#miscelleanees# … Mai 2018

10 juin 2018   0 commentaire   permalink

On se quittait en avril avec la glycine … elle est toujours là pour un finissage grandiose (je suis bon public) …

 

Le 5 … Bruxelles, Saint-Gilles … fête de l'école des p'tiots … danses et chants … oui, quand on aime on ne juge pas mais … Brève échappée vers l'expo Polaroid et, comment dire, … du très bon et du … oui, pas totalement convaincu … la photo artistico-onirico-esthético-instantanée, j'ai parfois dur à l'avaler (j'avoue, je suis lourd et n'y comprends rien), alors sur le chemin du retour, c'est le ciel étoilé qui attire mon regard 😉

 

Le 7 … Bruxelles et Kanal (notre succursale Centre Pompidou) … un grand, très grand garage (35000m²) investi pour une année par le désordre de l'art brut (oui, un joyeux bordel mais aussi de l'art, paraît-il ) avant travaux et mutation (le truc de la chrysalide qui deviendra papillon). Pour simplifier, vous prenez une cabine peinture, vous déplacer la Citroën Picasso et vous y mettez à la place une compression de César (les mauvaises langues disent qu'il s'agit d'une Simca) … mais pas que …

 

 

Le 8 … Villejuif … non vraiment, ce crabe-là, j'aime pas.

Le 15 … Tournai … le « Mur » réinvesti … si, si 😉

 

 

Le 16 … le crabe a frappé … Bye, bye Trong 🙁

Graffiti, ciel, feuillage, double exposition et Lomo Instant Square … ça donne quoi ?

 

 

Et ensuite … un creux suivi d'une sorte d'encéphalo plat. Pour faire un bon cocktail, vous prenez un shaker et vous y introduisez une part de ceci, deux parts de cela, … quelques glaçons, vous agitez vigoureusement et versez dans un verre rafraîchi … et parfois, ce mélange se révèle fade, insipide ou quasiment imbuvable. Vous tentez un sourire, mais derrière … la vie …

Le 31 … un rebond (?) … le 13 (et oui …) à Lille …

 

Place donc à juin … en espérant l'inversion de la courbe 😉

 

0

#pola²# … Rue de Parme, Saint-Gilles, Bruxelles

15 mai 2018   0 commentaire   permalink

Que dire … si ce n'est que la journée était belle, entre une fête scolaire et un bref (l'inextensibilité du temps pose parfois problème) passage à l'expo Expolaroid à Saint-Gilles.

Sur la route, la tête un peu dans les étoiles …

 

 

 

 

 

 

 

 

0

Ne jamais dire jamais … Lomo Instax Square

16 février 2018   1 commentaire   permalink

Polaroidophile inconditionnel, jamais je n'aurais imaginé franchir les lignes ennemies et shooter du Fuji Instax. Et puis, au détour d'un financement participatif sur KissKissBankBank, un moment de faiblesse et, avouons-le, de curiosité pour le fruit défendu, je me retrouve avec un appareil Lomo Instax Square acceptant les films Fuji Instax Square mais aussi Mini (en changeant le dos).

Au déballage, en premières impressions, l'appareil est léger, relativement petit (car pliant avec soufflet), avec une forme angulaire héritée, selon certains, des anciens appareils de la marque russe. En noir il est discret et n'est pas trop encombrant (moins qu'un OneStep2 non pliant).

Le tout en plastique donne une impression de cheap … jour après jour, après dépliages-pliages successifs, va-t-il tenir le coup et garder ce look assez chic malgré tout (de gustibus …). L'obsolescence semble au programme. Ce n'est pas un bon vieux SX70 solide et fier de ses (plus de) 30 ans d'âge.

Au niveau des fonctionnalités, il est assez complet (flash, timer, modes Auto/B, multi-exposition, compensation d'exposition, compteur de photos, emplacement pour filtres colorés). Une petite télécommande est également astucieusement insérée dans l'appareil pour prendre des photos à distance. En remplaçant le dos on peut utiliser des films Instax Mini. Le tout utilise 2 piles CR2 et une pile bouton pour la télécommande.

Après avoir trouvé films (2 fois moins chers pour 10 photos qu'un Polaroid avec 8 photos) et piles (non fournies), je me suis directement lancé … Enfin, pas vraiment directement car la tenue en main n'est pas évidente … haut-bas ? Gauche-droite ? Déclencheur ? Avec un peu d'habitude …

Grosse déception … le viseur … tout petit et pas vraiment adapté à un myope porteur de lunettes. Je ne distingue pas vraiment le cadre de la photo. Faudra s'y faire … D'autant plus que ce n'est pas un SLR et un décalage entre ce qu'on vise et ce qui sera sur la photo n'est pas impossible (en fait réel pour les faibles distances). La mise au point se fait par un curseur … on choisit/estime une distance entre 0,8m et l'∞, l'appareil fait le reste. Assez bien …

Deuxième déception (attendue, celle-là) … les photos square ont le look des polas mais en (beaucoup) plus petit (surface de la photo 37,1cm² contre 59,3cm² pour les polas). La différence de prix des films trouve ici un début d'explication …

Le couple Lomo-Fuji fonctionne assez bien et le résultat est honorable … développement rapide, photos assez bien définies, couleurs fidèles. Les films Fuji sont bien maîtrisés au détriment de ce qui fait le charme (ou pas … les avis sont partagés) des films polas plus sensibles à l'humeur du temps, de la chimie et du photographe. Et, à confirmer, une tendance à la surexposition (par beau temps en extérieur, pas de flash et corriger l'exposition à -1) …

Vais-je vraiment l'adopter ? Qui sait ? L'appareil est convivial … photos moins coûteuses, développement plus rapide … on shoote, on échange et … on oublie ? Moins de créativité, photos plus petites, impression de fragilité (mon sac photo n'est pas n'est pas un couffin, loin de là). Plus de fun que de passion … Non, il ne va pas détrôner mes polas.

Quelques confrontations (oui, Fuji est moins cher mais sensiblement plus petit) Polaroid Originals (SX70/Color600) et Fuji Instax Square (Lomo Instant Square) …

… première photo dans un Bruxelles grisailleux …

 

… les munitions (intérieur/flash) …

 

… et pourquoi pas 😉 du Streetart à Tournai (artiste inconnu) …

 

… ou à Bruxelles, Seth GlobePainter à Anderlecht …

 

… ou Samuel Idmtal à Saint-Gilles …

 

0