Vous avez dit périmé ?

29 mai 2014   0 commentaire   permalink

Je vous disais que par nostalgie j'avais acheté des films polaroid périmés …

Le problème avec ces films c'est qu'ils sont … périmés et que rien ne garanti la qualité de conservation. Avec la meilleure volonté du monde un réactif chimique ne peut donner que ce qu'il peut et dans le cas présent, petit à petit, le solvant (l'eau) s'est échappée, les réactifs cristallisent et refusent de s'étendre de façon homogène … résultat, des stalactites brunâtres de polaroid non développé. Ajoutons à cela, le voile sépia témoin du vieillissement de ces mêmes réactifs et vous comprenez qu'il faut être fou, ou totalement maladivement nostalgique, pour acheter ces films.

Et j'oublie la sympathique surcharge douanière qui grève un peu plus le prix … (les stocks ont la fâcheuse habitude de résider hors Communauté Européenne).

Donc, votre conclusion doit être la mienne … je suis fou … avec trois packs qui m'attendent encore dans mon frigo. Et moi j'espère encore … un peu.

Parfois certains polaroidomanes parviennent à sublimer un pola périmé, totalement raté en convaincant le (certains) spectateur de sa qualité artistique. On marche … ou pas. J'ai souvent remarqué que la qualité de l'art contemporain réside dans le pouvoir de persuasion de l'auteur, de son galériste ou de certains « critiques » … business ? Non, je n'ai pas employé ce mot 😉

Donc pour revenir à mes moutons … j'abandonne. Le vin a, hélas, viré au vinaigre. Stop.

Un bel exemple de cette déchéance (obsolescence non programmée, juste naturelle. La chimie à ses raisons que la raison …) … avec du banding en plus (la bande verticale centrale a moins vieilli et délivre des couleurs plus naturelles). Une xerochrysum bracteatum … la plante est dite immortelle, elle …

… et un graffiti atomique …

{Polaroid SLR680 / Film Polaroid 600 (exp 04/2004)}

 

 

#florilege# Variantes « polaroides » pour Hyacinthus …

15 avril 2014   0 commentaire   permalink

Il est curieux (juste curieux pour ne pas dire anecdotique) de connaître l'origine des noms de fleurs. Cela ne fait pas avancer le schmilblick comme dirait l'autre mais cela peut être amusant entre un débat télévisé sur la mondialisation et un article sur la place de la laïcité au prégardiennat (encore que, si vous lisez cet article sur la tulipomanie , vous vous rendrez compte que crise économique, chute de la bourse, … peuvent rimer avec fleur).

Donc, la jacinthe ou hyacinthus, qui fleurit à cette époque prendrait son nom dans la mythologie

L'origine du mot est à la fois claire et obscure : elle se trouve dans le nom du Lacédémonien Huakinthos qui était aimé d'Apollon. Comme le dieu l'avait tué lors d'une partie de disque, son sang donna naissance à une fleur. Cependant, le nom d'Huakinthos n'est pas indoeuropéen et l'on suppose qu'il s'agissait d'une divinité antérieure (site web).

Par une belle journée de printemps, Apollon et Hyacinthos s’entraînent au lancer du disque à la campagne et cela rend Zéphyr fou de rage car il les entend rire et plaisanter et il se rend bien compte que Hyacinthos lui préfère le bel Apollon.

Il décide de se venger et souffle alors sur le disque que vient de lancer Apollon pour le faire dévier. Le disque heurte un rocher et revient frapper Hyacinthos à la tête. Le jeune homme meurt sur le coup.

Apollon est inconsolable et pour que son ami ne disparaisse pas tout à fait, il transforme le sang qui a coulé de sa blessure en une fleur dont chaque pétale porte l’initiale du prénom du défunt : U (?) (site web)

Bien belle conclusion pour un si triste chagrin 😉

Et pour cette jacinthe appelée parfois muguet bleu, un triptyque polaroid avec par ordre d'apparition (appareil/film) SX70/IP BW pour SX70, SLR680/Polaroid 779 (expiré en 2008) et SX70/SX70 …

 

et avec le Polaroid Land 240 équipé de la lentille close-up …

 

 

 

 

#florilege# Narcisse …

17 mars 2014   0 commentaire   permalink

Mars est là (mais n'attaque pas), et, avec lui, les narcisses s'enhardissent et n'hésitent pas à se montrer.

Ma curiosité n'ayant pas de limites, je me suis inquiété de découvrir le lien existant entre cette plante et le héros de la mythologie …

Dans la mythologie grecque Narcisse était un des plus beaux hommes de Grèce, mais les dieux avaient décidé qu'il ne pourrait jamais regarder son reflet. La nymphe des sources Echo, qui avait été condamnée par Héra à ne pouvoir dire à ses interlocuteurs que la fin des phrases qu'elle voulait prononcer, tomba amoureuse de Narcisse. Elle fut rejetée par la vanité de Narcisse, et pour se venger, l'amante déçue demanda aux dieux de le punir par un amour impossible. En châtiment, Némésis (déesse de la vengeance) fît en sorte que Narcisse vît son reflet et en tomba alors amoureux. Il resta alors figé, face à l'eau d'où émanait son reflet. Echo, prise de désespoir, se jeta du haut d'une montagne : c'est de là que viendrait le mot écho, et Narcisse fut transformé en plante.(Wikipedia)

Que d'imagination ! Games of Thrones fait bluette à côté. J'attends avec impatience la saison 2 …

{SX70 Sonar AF / Film IP Color600}

 

Textures ligneuses …

23 janvier 2014   0 commentaire   permalink

Alors qu'aux US, un froid de banquise déboule sur le pays (un lecteur perspicace constatera peut-être le décalage de plusieurs jours peut exister entre le moment où le billet est écrit et celui où il est publié), ici, la météo a d'autres caprices … douceur, pluies et éclaircies alternées et hauteur de vagues record sur les côtes (conjonction météorologique exceptionnelle ou un petit aperçu de ce que nous réserve une fonte des glaces et la montée des eaux concomitante ?).

Un rayon de soleil et l'occasion de jouer avec les polas … Les troncs des arbres, moussus ou pas, couverts de champignons (du moins je le suppose) ou pas.

Les nouveaux films couleur Impossible Project ont, comme je l'ai déjà dit, fait des progrès sensibles (couleur et piqué) même si il reste ce foutu temps de développement de 30-40 minutes assez rhédibitoire qui interdit de refaire une photo ratée avec de nouveaux réglages.

Quelques textures ligneuses (prunus, bouleau, pauwlonia, …) …

{Polaroid SX70 Sonar / Film TIP Color 600 Color Frame / Filtre ND}

Les mêmes avec le polaroid The Reporter et films Fuji FP-100C … (Dommage que l'appareil ne permette pas le close-up. Distance minimale +/-1m)

{Polaroid The Reporter / Film Fuji FP-100C}

 

#florilege# Joubarbe …

20 janvier 2014   0 commentaire   permalink

Il est de ces plantes qui, discrètement, se font une petite place dans le jardin ou dans un pot, qui vivent sans rien réclamer, qui n'attirent pas vraiment le regard …

C'est le cas de cette joubarbe (qui vient de « jovi barbum » ou barbe de Jupiter), une petite plante grasse, résistante qui brave hiver comme été, toujours verte. (Pour en savoir plus …)

Ce sont des plantes succulentes (le terme vient du latin « succulentus » ou « suculentus » qui signifie « plein de suc », ne pas confondre avec délicieux) très résistantes à la sécheresse et au froid et ne nécessitant presque aucun soin lorsqu'elles sont cultivées. Elles se plaisent dans tout sol bien drainé, même sec et pauvre. Elles supportent tous types d'exposition en climat tempéré. Les joubarbes sont d'une culture très facile, mais en extérieur exclusivement. (Wikipédia)

C'est quand le jardin est en repos, à part quelques perce-neige qui, même en l'absence de neige, se mettent à « percer », que vous retrouvez ces braves joubarbes. Enfin une plante, à offrir à votre polaroid …

 

{SX70 Sonar / Film TIP Color 600 Color Frame / Filtre ND}

 

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement Florilège categorie dans obsolescence programmée.