#pola²# … Le Zubizuri

28 janvier 2018   0 commentaire   permalink

… cette passerelle piétonne de 75m, oeuvre de l'architecte espagnol Calatrava, traverse la ria Nervion à Bilbao.

Le Zubizuri (le « pont blanc » en basque) comme une grande aile nervurée, se déploie entre les deux rives du fleuve, à deux pas du musée Guggenheim. C'est un passage obligé dans un parcours touristique entre la vieille ville et le centre.

 

 

 

 

 

 

 

#pola²# … promenade en forêt

23 janvier 2018   0 commentaire   permalink

Si le pola fait retour vers le passé, fleure bon un temps où la vie était plus douce, plus cerise (illusion ?), les films par contre se singularisent par une empreinte écologique assez profonde. Du boîtier plastique à la batterie incorporée en passant par les produits chimiques, ils ont (presque) tout faux.

C'est donc bourré de remords que je vis ma vie de pola-addict. Et pour atténuer cet impact, pour apaiser mes remords, je roule moins vite, 10km/h en moins ça fait moins de carburant brûlé. Je devrais faire pipi en prenant ma douche mais je préfère un bain (que d'eau gaspillée … shame on me). Je trie mes déchets, je consomme équitable, mes épluchures vont au compost, … etc … 😉

Il m'arrive même de croire qu'un pola champêtre est à moitié écologique. Il est permis de rêver …

 

 

 

 

 

 

 

 

#pola²# … Voyage en noir et blanc

5 janvier 2018   0 commentaire   permalink

Déclencher (en numérique on dirait « cliquer »), c'est facile, rapide … un bbbzzzzzzoouiiinnnnnkkklic après, un petit carton impressionné et parfois impressionnant 😉 se retrouve dans votre main, de l'analogique pur fruit – cellulose et produits chimiques compris – alors que votre monde vit dans le numérique, le bit, le cloud, l'impalpable, … Alors vous restez au bord du Styx attendant le bon Charon (image ambitieuse, non ?) pour vous aider à passer dans l'autre monde.

Et ce Charon c'est ce bon vieux scanner qui vous interprète les couleurs assez grossièrement, c'est ce Photoshop qui vous permet en tâtonnant de retrouver l'original … bienvenue dans le numérique. C'est long, c'est lent. Alors si Charon ne vient pas à vous, vous n'allez pas à Charon et les polas s'entassent patiemment dans des boîtes … ou pas.

En mai 2017, j'étais au Japon … voyage … avion, train … Dans mes bagages, quelques boîtes de film Impossible Project BW. Le noir et blanc c'est pas mon truc (je n'aime pas sa tendance à se sépiatiser). Parmi eux, une boite au cadre « Eley Kishimoto », le genre de graphisme qui ne va pas à tout … Et pourtant …

 

 

 

 

 

Et un peu de couleurs …

 

 

 

#pola²# en bord de Seine, côté Austerlitz …

17 décembre 2017   0 commentaire   permalink

Un titre mensonger pourrait-on dire … il ne sera question ni de Seine, ni de quai dans ce billet.

Et pourtant, c'est bien en bord de Seine, me dirigeant de la Gare d'Austerlitz vers la Bibliothèque François Mitterand, que ces polas ont été pris.

Il y a plus de 4 ans, une tour abandonnée, la tour 13, avait été confiée à de nombreux artistes. Ils l'avaient investie, l'avaient sublimée façon street art … pour un temps seulement, avant de la livrer aux démolisseurs.

Depuis, un nouvel immeuble a pris sa place … verre, réflexions, couleurs … face à la Cité de la Mode, prétexte à ce pola² …

 

… la tour 13 en 2014 …

{Polaroid SX70 / Film Impossible PX70}

 

… et maintenant …

 

 

 

… et à deux pas de là …

 

 

#pola²# … Montmartre

17 novembre 2017   0 commentaire   permalink

Il y a les chemins convenus et ceux qui le sont moins.

Montmartre sans la basilique du Sacré-Coeur, sans la place du tertre, sans ses vignobles 😉 , … serait-il encore Montmartre ? Il y a Dalida aussi et … les cars de touristes.

Et puis, il y a ces allées, ces escaliers de traverse, ces nombreuses marches qui, en montée font battre le cœur, et, en descente, dégrippent les articulations. Plus calmes assurément. Plus plaisants aussi …

Un bel écrin pour la récente expo « de la profondeur des sentiments » de Jana et JS à la galerie Knafo …

 

 

 

 

 

 

Où suis-je?

Vous parcourez actuellement Polas au carré categorie dans obsolescence programmée.