#streetaroid# … Muralisme, Pack100 ou intégral ?

10 septembre 2017   2 commentaires   permalink

En août une conjonction astrale particulière … La cellule de mon polaroid 240 réalimentée (une petite soudure et ça repart), du Fuji FP-3000B (les réserves diminuent … snif), des initiatives pariétales intéressantes au bord de ma route et le tout nappé d'un soleil prometteur (de quoi … allez savoir).

J'avoue le pack100 n'est pas ma tasse de thé non pas pour la qualité de la pellicule Fuji (surtout le noir et blanc), rapide et contrastée, mais pour la technologie du peel-apart encombrante et dégoulinante de vilains produits chimiques. En « déplacement » il faudrait quelques paires de mains supplémentaires, une combinaison façon police scientifique, pour shooter confortablement. Et comme je n'ai que deux mains gauches …

Je lui préfère donc un SX70 et son pack intégral Impossible Project … plus léger, lent et plutôt imprévisible (non … pas vraiment rhédibitoire. Une bonne cure de désintoxication de la « retouche photoshoppo-numérique).

C'était à Forest (Bruxelles), un mural de Idmtal, Kintero et Perez …

 

 

… et à Jemeppe, PsoMan et le collectif La Cabane …

 

 

 

 

 

 

… ou encore à Lessines, ville de naissance de Magritte, Smok …

 

 

#vienne2017# … Windows

5 septembre 2017   0 commentaire   permalink

Une chambre d'hôtel à Vienne, vue sur mer … pas garantie d'autant plus que la présence de la mer n'est pas elle-même garantie. Le soleil et ses rayons, eux, sont bien présents.

Une citation bien transparente …

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir … (Sylvain Tesson)

… et réciproquement, aurais-je tendance à ajouter … quoique …

Le pola assure. Que demander de plus ?

 

 

 

 

{Polaroid SX70 modif 600 / Film TIP Color600}

#japon2017# … Vermillon …

31 août 2017   0 commentaire   permalink

Le rouge vermillon (le sulfure de mercure ou vermillon pour les intimes est un pigment minéral connu et synthétisé depuis quelques siècles) est une couleur typiquement japonaise portée majestueusement par les toriis mais pas que …

Je me suis posé la question du « pourquoi cette couleur ? » … sans trouver de réponses plus satisfaisantes que quelques « parce que … » évanescents et peu convainquants.

« Symbole de sincérité et bonheur » … okay mais j'aurais aimé quelque chose de plus assuré. Alors, à défaut d'explication, un proverbe

朱に交じれば赤くなる

qui se traduit par « qui se mélange avec du vermillon devient rouge » (ici)

Mais surtout quelques polas tendance vermillon … du torii, passage du monde physique au monde spirituel (et retour …), au bavoir du kitsune, le renard messager d'Inari, …

 

 

 

 

 

 

 

#japon2017# … Des poteaux et des fils électriques

27 août 2017   0 commentaire   permalink

Dans le paysage japonais, une chose qui ne peut que surprendre un pauvre occidental c'est l'incroyable salmigondis de fils électriques qui se déploie dans le ciel de toutes les villes japonaises. Même Tokyo n'y échappe pas.

Je n'ose imaginer le pauvre électricien perché sur un poteau recherchant la cause d'un dysfonctionnement du réseau … pas question d'hésiter entre le fil rouge ou le fil jaune … Ils sont tous noirs.

Avec autant de poteaux que de cerisiers (pour les amateurs de fact checking, j'avoue, je n'ai pas compté) le Japon est assez singulier.

J'ai recherché le pourquoi de cette singularité (pas que japonaise, le Vietnam est assez balèze lui aussi …) … le coût, évidemment (10 fois moins chère qu'une ligne enterrée … mais le Japon n'est pas vraiment dans la misère), les tremblements de terre (il y a du pour et du contre) … Et dans le cas du Japon, la réponse serait … parce que c'est comme ça.

Et puis … voilà les JO de 2020 … et une injonction – à Tokyo surtout – « cachez-moi tous ces fils que nos honorables visiteurs ne doivent pas voir » … la promesse (?) d'un enterrement de première 😉

Alors, en attendant, profitons-en … (Moi j'aime) …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#vienne2017# … Polaroid Tour version urban par Sophort

22 août 2017   0 commentaire   permalink

À côté des attraits multiples de Vienne, il en est un plus discret mais bien réel pour moi … Vienne est une ville polaroid. Ainsi …

  • j'y ai trouvé (sans chercher) des boutiques vendant la gamme complète des polaroids (même un SLR690 … cher évidemment).
  • c'est à Vienne que se trouve Supersense, boutique-café, sorte de quartier général d'Oskar Smolokowski fondateur d'Impossible et récent repreneur de la marque Polaroid.
  • c'est à la brocante du samedi au bout de Naschmarkt, à une heure déjà très avancée, que j'ai commencé (juste pour le fun) à marchander un SX70 (prix de départ 70€ … skin assez pourri mais objectif clair, mécanisme de pliage ok, …).
  • c'est aussi à Vienne (mais pas que) qu'il est possible de faire un city-tour polaroid (appareil et film compris). Et si ce city-tour est orienté urban-art … alors, je craque 😉

Deux jours avant le tour, je book on-line sur le site de Sophort et je reçois par mail toutes les infos (lieu et heure de rdv, itinéraire, …). Le jour dit, je me retrouve seul (défection de dernière minute) avec Teresa la guide de chez Sophort qui me confie un OneStep. J'aurais pu utiliser mon pola SX70 mais vivre dangereusement et amadouer un autre polaroid certainement capricieux n'était pas pour me déplaire.

A quelques détails près (pas vraiment de mise au point – juste sélectionner 0,6-1,2m ou >1,2m – , un objectif légèrement décentré, un déclencheur un peu dur …), pas de quoi frissonner (surtout que la température avoisinait les 36°C), je ne pouvais être perturbé par ce pola.

Apres quelques explications, Teresa, m'entraîne dans Vienne … ne comptez pas sur moi pour vous décrire l'itinéraire. Entre le point de départ, le Volkstheater, un long passage au donaukanal riche en streetart et le point d'arrivée, la turkenstrasse chez Sophort (et un rafraîchissement plus que bienvenu avec l'équipe), ma mémoire a refusé de sauvegarder les noms des rues (à l'image du schnitzel-purée … indigestes) 🙂

La chaleur et le soleil étaient au rendez-vous … et les films Impossible semblent vraiment mieux supporter les aléas climatiques …

 

… ciel bleu …

 

… petites rues viennoises …

 

… et de l'art urbain en bordure du canal du Danube …

 

 

 

Et 3 heures plus tard, 8 polas plus loin, s'achevait une expérience sympa.

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag color 600 dans obsolescence programmée.