Keith Haring cadre chez Impossible Project …

18 juillet 2017   0 commentaire   permalink

Impossible Project vient effectivement de sortir une édition spéciale de son film Color600 … rien de neuf côté chimie mais un cadre à la façon de Keith Haring.

J’aime Keith Haring pour sa fraîcheur, sa (trop ?) grande simplicité, son parcours, son art accessible, inspiré du graffiti, à mille lieues d’un intellectualisme déprimant. Et le voilà qui se retrouve en cadre de polas. Triste sort ?

Pour un inconditionnel (proche de l’intégriste viscéral) du cadre blanc cela tient/pourrait tenir de l’hérésie ou, à tout le moins, de la faute de goût. Un peu comme Fuji qui en Hello-Kittysant (ça se dit ?) ses films (et ses caméras) peut attirer un public ad hoc, Impossible Project, sur un axe plus intellectuel (?) fait de même … Le business a ses raisons … Et tant mieux si cela dope les ventes, attire un public et assure la pérennité de cette société. C’est tout ce que je souhaite.

Sur un plan plus « photographique », j’ai l’impression que ce type de cadre « bouffe » la photo. Le regard se porte sur ces sympathiques silhouettes colorées imbriquées et en oublie la partie centrale, l’instant qu’on a voulu graver dans le marbre photosensible.

Réticent mais aventurier, j’ai commandé quelques packs de cette cuvée. La boite est assurément jolie et, apres déballage, la question s’est posée … qu’allais-je photographier ? Alors qu’un cadre blanc va avec tout, le cadre Keith Haring me paraît plus difficile à assortir et pose le difficile problème de trouver un sujet en adéquation …

Apres une première photo test (le colis arrive, on déballe fébrilement et on veut tester sans plus attendre), une Hemerocallis, pas trop décevante …

 

… je me suis tourné vers ce qui avait inspiré Haring, le graffiti … (à vous de juger)

 

 

 

 

{Polaroid SLR680 / Film Impossible Project Color600}

 

Ma #roidweek# de printemps 2017 … day #5

20 avril 2017   0 commentaire   permalink

Le cinquième jour … du sable, de l'eau, des gens … pas trop … La plage sur les pavés 🙂

 

 

#streetaroid# … Street Generation(s) à Roubaix

25 mars 2017   0 commentaire   permalink

D'un naturel procrastinateur affirmé, c'est souvent lors de la fermeture définitive des portes ou juste avant, après avoir glissé un pied dans l'entrebaillement, que je fréquente les expos. Toute règle n'étant pas totalement infrangible, il m'arrive exceptionnellement de vouloir précéder l'ouverture des dites portes. Quitte à les trouver closes …

C'était un mardi 21 mars. Poussé par un petit souffle favorable et printanier, je partis pour Roubaix. Souffle printanier, rayon de soleil, narcisses étincelants … et Roubaix … Non, ne cherchez pas l'intrus. Quoique … 😉

Sachant que l'expo Street Generation(s) ne débute que le 31 mars et est ouverte du mercredi au dimanche, je faisais preuve d'un optimisme (inconscience) démesuré. Mais je comptais sur les performances extérieures et espérais même surprendre un artiste en plein travail … optimisme démesuré, disais-je plus haut.

N'empêche … C215, Ludo ou Psyckoze avaient déjà sévi (Dans le cas de Ludo, j'ai bien peur que le méga-collage réalisé ne résiste longtemps aux intempéries des Hauts de France …).

À travers les oeuvres de 50 artistes de renom, créées spécialement pour l’exposition ou issues de collections privées, des interventions in situ et hors-les-murs et des documents d’archives, l’exposition STREET GENERATION(S) 40 ans d’art urbain dresse un panorama complet, inédit en France, de ce mouvement foisonnant.

2Koa, Jef Aérosol, Ash, André, A-One, AplickONe, Banksy, benjAMINduquenne, Tarek Benaoum, Stephane Bisseuil, Blek le Rat, BoulaOne, C215, Crash, DFace, Dondi, Dran, Eror729, Shepard Fairey, FAILE, Futura, Keith Haring, Isham, JayOne, JonOne, JR, Katre, Kaws, L’Atlas, Lem, LUDO, Barry Mc Gee, Mikostic, Miss.Tic, Mode 2, Steve More, Nasty, Nord, Yoshi Omori, Os Gemeos, Psyckoze, Quik, Rammellzee, Recidivism, Rero, Remi Rough, Seen, Seth, SKKI, Sore, Space Invader, Spazm, Spécio, Swoon, TANC, Toxick, VHILS, Jacques Villeglé, Nick Walker, West, YZ, Zevs, Zhang Dali, Zlotykamien, Zub (Site web de la Condition Publique, Roubaix)

C'est donc en guise d'apéritif (et d'incitation à faire un détour par Roubaix … vérifiez les horaires d'ouverture) que je vous présente ces quelques polas. Et toujours cette impression … mes films Color600 (01/17) me paraissent assez voilés, pâles (quand on a goûté à la chimie des nouveaux films Beta 3.0 🙂 ), comparés aux SX70 Color (10/16) …

Le Ludo en question … oui, c'est pâle …

 

… Psyckoze …

 

… et C215 avec évidemment un chat …

{Polaroid SX70 modif.600 / Film Impossible Project Color600}

 

… mais pas que, un pola²

 

{Polaroid SX70 / Film Impossible Project SX70 Color}

 

#miscelleanees# … Février 2017

10 mars 2017   0 commentaire   permalink

Et c'est parti pour un mois sans … 29 février. Une fois de plus je perdrai le droit de vieillir …

Des (tas de) choses à faire, ou à ne pas faire et mon activité photos est en sommeil. Je réveille donc quelques vieux souvenirs comme ces polas 2013 à Sebastopol avec du film Impossible PX70. Ce ciel …

 

 

Le 6 … Quelques indices discrets (indiscret … moi ? … jamais) apparaissent … l'hiver serait-il sur le départ ?

 

Autres souvenirs déterrés … 2012, Hong-Kong et non pas 15 min mais 15 jours d'éternité.

Ceci expliquant cela (je parle de la qualité de la photo), je débutais dans le pola (le SLR680 utilisé ici sortait même d'un « entretien » express chez Mint HK), les films 600 Impossible de l'époque (code 80) étaient vraiment très capricieux et la température élevée …

 

Le 11 … décès de Jiro Taniguchi … 🙁 …

… et à propos de fuites de lumière (si, si, Taniguchi apportait dans ma vie son lot de photons étincelants et nostalgiques), voila-t-y pas que mon Polaroid 250 en est atteint. En chambre noire (mon wc tous feux éteints) en parcourant le soufflet avec une lampe de poche, on distingue de nombreux petits points lumineux, aveuglants pour un film hypersensible Fuji FP-3000. Et pour ce type de fuites, mes compétences en plomberie lumineuse s'avèrent assez limitées. C'est tout le soufflet qui, atteint par la limite d'âge, se craquèle aux entournures. Et pas question de compter sur le Polaroid 240 à la cellule (à moins que ce ne soient les connexions de la pile) défaillante …

{Polaroid Land 250 / Film Fuji FP-3000B}

 

Le 13 … d'où vient le vent ? Et pour l'occasion un pola²

 

Toujours le 13, le mur tournaisien (« coloriach » … ou pas ?) …

{Polaroid SX70 modif. 600 / Film TIP Color600}

 

Le 14 … Safari photo bruxellois. Il y a des jours avec et des jours sans. Ce fut un jour sans (pourquoi ces polas ratés, flous, roses, très pâles alors que les conditions sont favorables ?) malgré un beau soleil d'avant-printemps …

 

 

Le 15 … encore un petit air de printemps

 

Une fin de mois un peu speed (pour moi 😉 ) … Vite, vite, avant le finissage, deux expos parisiennes. Le Lab14, un streetart qui envahit l'espace, se dilate en 3D et explose littéralement …

 

 

… mais aussi, à Vitry-sur-Seine, SA ville, Christian Guémy plus connu sous le pseudo C215 nous présente une palette de son oeuvre. Pas de pola en « intérieur » mais en extérieur par contre (le premier pola n'est pas un C215) …

 

 

Et une déception (tout le charme du pola ?), des rouleaux encrassés et des spots disgracieux ( … c'est selon) … Comme pour ce nouvel immeuble …

 

… qui a pris la place de la mémorable Tour13 …

 

Ensuite période full-babysitting. Pas le temps de shooter (à peine dormir) … parvenir tout juste à commander 3 films beta de la future nouvelle mouture de Color600. Mais ça c'est une autre histoire …

Et j'oubliais, pas de 29 février … Comment situer ce moment fatidique où votre compteur s'incrémente d'une unité ?

 

#pola²# … Printemps dans l’air …

5 mars 2017   1 commentaire   permalink

… ou un petit air de printemps. C'est selon.

Prendre l'air, capter quelques moments et les immortaliser sur un bout de carton … Bonheur de l'instant …

Et, comme toujours, avec un pack Impossible Project il n'est pas toujours possible de prévoir le résultat (la patience de l'instantané portée à une trentaine de minutes de développement … mais il paraît qu'Impossible nous concocte une nouvelle mixture et … j'attends mon colis 🙂 ).

Pour ces quelques photos (Polaroid SLR680), une sympathique douceur dans l'air du temps …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où suis-je?

Vous consultez actuellement les billets avec le tag color 600 dans obsolescence programmée.