Here comes the sun …

23 février 2014   0 commentaire

Les films Impossible Project (successeurs des films Polaroid), restent, je l'ai déjà dit en deçà de leurs prédécesseurs Polaroid malgré les efforts et progrès d'Impossible Project. Les dernières « moutures » deviennent franchement acceptables même si, pour certains, l'imprévisibilité des anciennes versions avait un « certain » charme.

Pas question de shooter n'importe quand, n'importe où … les limitations sont encore nombreuses : Température (si possible entre 13 et 28°C), manque de luminosité (flou de bougé assuré pour les films 100 ISO pour SX70, un peu moins pour les 600 ISO), écarts de luminosité (l'alternance de zones d'ombre et de plein soleil trompe la cellule), flash limité, temps de développement (40 min pour les films couleur. Pas question d'attendre pour voir ce que ça donne. Et moins de 10 min pour les noir et blanc … l'instantanéité serait-elle – presque – de retour ?). Les ignorer et c'est la cata … si un pola raté à plus de 2€ est une catastrophe ;-(

Avec un peu d'habitude on parvient à maîtriser un peu mieux le shooting mais, assurément, l'hiver n'est donc pas la meilleure période pour les polaphiles et le retour du soleil est apprécié.

Un triptyque « skyline » (j'aime shooter les buildings, têtes enfouies dans un ciel bleu) même si, ici, le problème « ombre-plein soleil » est réel …

{SX70 Alpha / Film SX70}

Et quelques narcisses, eux aussi, têtes dans le ciel …

{SX70 Sonar AF / Film Color 600 / Filtre ND}

 

A lire aussi ...

Tagged , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je ?

Vous lisez actuellement Here comes the sun … dans obsolescence programmée.

Infos sur ce billet